of 18/18

Book Benjamin Gautier

  • View
    147

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Présentation de quelques travaux que j'ai réalisé, ou auquels j'ai participé.

Text of Book Benjamin Gautier

  • ORAC 12catalogue

    format 297 x 210 mm quadrichromie + 1 ton direct

    50 pages recto / verso

  • 1

    Sync

    hron

    ised

    mus

    ic to

    mov

    ie

    Technicsand compatibilities

    Lecture audio : AIF, WAV, WMA, AAC, MP, MPEG, QuickTime et Apple Lossless Convertisseur audio : AIF, WAV, WMA, AAC, MP et QuickTime Cration et gestion de : play-lists des fichiers imports play-lists des styles audios et projet audio play-lists des tous les fichiers audio et vido Gravure de CD audio : AIF, WAV, WMA, AAC et MP Exportation audio en AIFF, WAV, AAC, Quicktime, MP, ACID sound. Lecture vido : Final Cut/XML, AAF AVI, MOV, MEPG 1 , DV, DIVX, QUICKTIME et OMF Prrglages audio exportables vers applications audio compatibles Plus de 5000 boucles numriques, y compris plus de 1000 effets natifs Search engine ultra puissant Formats de boucles : AIFF, WAV, AAC, Quicktime, MP, ACID sound et music libraries. Toolset audio complet Time line multi-voie sur chaque piste avec entre et de sortie spares Dossiers multi-piste et multi-voie en accs direct Mixage piste par piste ou spar en mono ou en stro Time line projet en minutes, en note ou en synchronisation image Rgles de temps et de battement dcalable et synchronisable Multiple points dinsertion sur la time line Mmorisation de style de time line Rglage en HH:MM:SS, seconds, samples, frames, drop frame, non-drop frame Transitions sonores intelligentes : Ajustement sur le tempo Synchronisation sur la time line Recherche automatique du pitch ambient Effets alatoire en fonction des images 10 effets de transitions sonores pr-enregistrs Cration et mmorisation de nouvelles transitions sonores Ajustement des transitions sonores (quadruple, double, normal, half, quarter) Rglage du crossfades automatique ou manuel Commutateur mono momentan Matage du son Interface spare de la console de mixage et de lgaliseur Contrleur denveloppe (Mackie Control protocol) Redimensionnement du contrleur vido Moteur de recherche rapide des projets et des sons Automatisation des paramtres du mlange deffet en mode : lecteur, silence et verrouillage Fader applicable vers les connexions communes deffet sur voies multiples Contrle single fader sur multi-pistes Rglages en multicanal de toutes les sorties audio Marqueurs de battement, de temps et dextrmit de morceau Enregistrement successif en multiprises avec choix de la prise dans la chronologie Entre et sortie possible en analogique Exportation vido vers : Final Cut Pro 5, DVD Studio Pro , SoundTrack Pro, CuBase, Pro Logic et Motion 1 et 2Editing vers : Final Cut Pro 5, Avid Xpress et Motion 2 Final Cut Pro, Avid Xpress et autres stations audio-vido compatibles HDV.

    Audio Units plug-ins

    15

    DynamicsAdaptive LimiterCompressorDeEsserExpanderLimiter

    DistortionBitcrusherClip DistortionDistortionDistortion IIDistortion SQPExciterMultipressorNoise Gate

    EQ and FilterAutoFilterChannel EQFat EQHigh CutHigh Pass Filter

    Low CutLow Pass FilterLow Shelving EQMatch EQParametric EQAutoFilterModulation DelayHigh ShelvingLinear Phase EQ

    Reverb/Delay Platinum ReverbPro ReverbSpace DesignerStereo DelayTape Delay

    ModulationChorusEnsembleFlanger

    OverdriveBass bossterOver boost Phase Distortion

    PhaserScanner VibratoStereo SpreadSubBassTremoloUniform noise

    MiscellaneousDenoiserGainPitch Shifter IIRingshifterSpectral GateUniversal filter IUniversal filter IIVocal Transform

    DVD Sound factory is the complete professional solution for music creation and audio production. It combines an award-winning sequencing and audioworkstation application.To do the best, youneed the better.

    11

    Listening and burningEn plus des fonctionnalits du reader, vous pouvez convertir tous les formats audio, y compris ceux qui passent par le canal audio de votre machine, les enregistrer, les organiser en play-list et les graver partir du player.La gravure de CD audio peut conserver les donnes de textes et dimages lis aux morceaux. Possibilit de conserver galement les enchainements de morceaux.

    Retrouvez dautres skins sur :http://dvdsoundfactory.com/download/skins/

    Possibilit dincorporerle reader DVD Sound Factory

    avec son auto-installeur.

    Journal officiel du 6 janvier 1988Article uniqueDans le titre II du livre III du code pnal,il est insr, aprs le chapitre II,un chapitre III ainsi rdig : Chapitre IIIDe certaines infractions en matire informatique.Article 462-2Quiconque, frauduleusement, aura tlcharg, co-pi ou enregistr des fins de diffusion prives ou publiques des fichiers musicaux, photographiques ou vido sans en avoir acquitt les droits dutilisa-tion sera puni dun emprisonnement de deux mois un an et dune amende de 2000 50000 ou de lune de ces deux peines.Article 462-3Quiconque aura sciemment fait usage des docu-ments informatiss viss larticle 462-2 sera puni dun emprisonnement dun an cinq ans et dune amende de 20000 2000000 ou de lune de ces deux peines.Article 462-4La tentative des dlits prvus par les articles 462-2 462-4 est punie des mmes peines que le dlit lui-mme.Article 462-5Quiconque aura particip une association forme ou une entente tablie en vue de la prparation, concrtise par un ou plusieurs faits matriels, dune ou de plusieurs infractions prvues par les articles 462-2 462-4 sera puni des peines prvues pour linfraction elle-mme ou pour linfraction la plus svrement rprime.Article 462-9Le tribunal pourra prononcer la confiscation des matriels appartenant au condamn et ayant servi commettre les infractions prvues au prsent chapitre.La prsente loi sera excute comme loi de lEtat.

    F A C T O R Y

    livretformat 150 x 220 mm

    quadrichromie 20 pages recto / verso

    00 : 00 : 15 : 42

    ON

    AIFF

    STEREO MODEPAUSE

    SYNCHRO OFF

    ENCODING MODE

    1440 Kbt

    EQ

    ROCK

    MASTER CONTROL

    Master title :

    Time code :

    Channels :

    BEST OF NEW'S'DAY 05

    00 : 27 : 12 St mode ON

    1 - Audio direct2 - Evanescence3 - Mozart4 - Beatle

    TIME CODE0

    BLKREC

    interface vectorielle

    Master title :

    Time code :BEST OF NEW'S'DAY 05

    00 : 27 : 12 St mode ON

    SYNCHRO OFF

    PAUSE STEREO MODE

    00 : 00 : 15 : 42

    Master title :

    Time code :BEST OF NEW'S'DAY 05

    00 : 27 : 12 St mode ON

    SYNCHRO OFF

    PAUSE STEREO MODE

    00 : 00 : 15 : 42

    Master title :

    Time code :BEST OF NEW'S'DAY 05

    00 : 27 : 12 St mode ON

    SYNCHRO OFF

    PAUSE STEREO MODE

    00 : 00 : 15 : 42

    Master title :

    Time code :BEST OF NEW'S'DAY 05

    00 : 27 : 12 St mode ON

    SYNCHRO OFF

    PAUSE STEREO MODE

    00 : 00 : 15 : 42

    Master title :

    Time code :BEST OF NEW'S'DAY 05

    00 : 27 : 12 St mode ON

    SYNCHRO OFF

    PAUSE STEREO MODE

    00 : 00 : 15 : 42

    lecteur vectorielle

    Le plus intuitif et completdes logiciels audio

    Gain en tempsde travail considrable

    Pour viter dimporter et dexporter sans cesse lensemble du contenu audio vers le montage vi-do pour la synchronisation.Lintgration transparente simplissime vous per-met dimporter une squence vido dans DVD Sound Factory, denvoyer lintgralit dun projet lenregistrement multi-pistes, avec ou sans com-mentaires ou de retravailler sur un projet Motion.

    DVD Sound Factory est aussi devenu lun des plus puissants diteurs de formes donde natives compa-tibles avec la plupart des logiciels audio et stations de travail audionumrique professionnelles.

  • Caf de Parispublicit papier (teasing)

    format 210 x 297 mm (1 et 2) et 420 x 297 mm (3)quadrichromie

    1 2 3

  • affiche dco pour le film I Stand Aloneformat 430 x 600 mm

    quadrichromie recto seul

    version dtriore

    version standard

  • facing du packaging dun jeu vidoformat 131 x 184 mm

    quadrichromie recto seul

    Feas World 3

  • Du 10 avril au 5 mai 2008

    Magazine dit par BNP Paribas - 16 bd des Italiens - 75009 Paris Directeur de la publication : Fdrique Rabier-Hamon Directeur de la rdaction : Elisabeth Plantard Responsable ddition : Pauline Trouv Rdaction : V. Lesage / Y. Mzou Ralisation : L. Gautier Imprim en France par ImpressQuad (Saint-Nazaire) Crdit photos & Illustrations : Goodshot - SXC.

    BNP PARIBASvitez les mauvaises surprises Avant de rserver

    une location saisonnire, vous avez intrt exiger une description prcise et lire le contrat locatif avec la plus grande attention.

    Quil sagisse dune maison en pleine nature ou dun appartement face la mer, les annonces de locations saisonnires font rver. Mais gare la dception une fois sur place ! Pour viter toute dconvenue, le consommateur doit veiller recueillir le maximum de renseignements. Avant tout engagement, le loueur est tenu de lui remettre un descriptif conforme larrt du 16 mai 1967 : prix, charges, type de logement, surface, jardin, garage, distance de la mer, du centre ville, exposition, quipements... Pour les meubls de tourisme, qui font lobjet dun classement, ltat descriptif est plus contraignant (arrt du 8 janvier 1993) : accessibilit aux handicaps, occupation partielle par le propritaire ou dautres locataires, description des pices, etc. Nhsitez pas demander des informations complmentaires, voire une photographie, beaucoup plus parlante quune longue description, conseille la Direction gnrale de la concurrence, de la consommation et de la rpression des fraudes (DGCCRF). Si la rservation est faite via une agence, un contrat doit tre remis au client.

    Si ce dernier traite en direct avec le propritaire, il a aussi intrt

    en exiger un, qui servira de preuve en casde litige. Ce document prcise lidentit du loueur et du locataire, la dure de la location, les dates et heures darrive (disponibilit) et de dpart (remise des clefs), le prix, les charges ventuelles, le dpt de garantie, lavance la rservation...

    Arrhes ou acompte ?

    En passant par un professionnel, lavance est limite 25 % du prix et ne peut tre perue plus de 6 mois avant le sjour. Avec un particulier, on peut aussi ngocier sur ces bases. En principe, lavance consiste en des arrhes: le locataire les perd sil se dsiste et le propritaire doit lui verser le double sil renonce louer. Quand la rservation mentionne acompte, le contrat est dfinitif. Le loueur peut donc exiger la totalit du loyer si le locataire annule. A loppos, si le propritaire renonce louer, le locataire est en droit de lui rclamer des dommages-intrts.

    Prvoir lassuranceIncendie, dgt des eaux : avant votre dpart, vrifiez si votre responsabilit civile est couverte lors de votre sjour. Interrogez le bailleur, qui a pu souscrire une assurance lanne. Relisez votre assurance multirisque habitation, qui contient peut-tre une garantie sjour ou villgiature . Sinon, souscrivez une assurance spcifique pour la dure de la location.

    Les assurancespour protger sa famille

    pargne logementCap sur vos projets immobiliers

    Fvrier 2008

    bnpparibas.netmobile.bnpparibas.net0 820 820 001 (0,12 /mn)

    numro 67

    2page

    4page

    cap sur vos projets immobiliers

    (1) Conditions en vigueur au 1/01/2007. (2) La prime dEtat est plafonne 1 525 .

    Avant mme de signer une promesse de vente ou de complter une demande de prt, vous avez tout intrt anticiper cette question. Il est important de savoir le plus tt possible

    dans quelles conditions vous pouvez tre couvert. Procurez vous une demande dadhsion dassurance auprs de votre conseiller BNP Paribas. Afin de prserver la confidentialit de votre dossier mdical, votre conseiller vous remettra tous les lments ncessaires. La proposition dassurance qui vous est notifie est valable 6 mois. Elle reste acquise mme si, pendant ces 6 mois, le logement financ par le crdit a chang (sous rserve que le montant et la dure soient identiques la demande initiale).

    Sachez que depuis janvier dernier, la convention AERAS (sAssurer et Emprunter avec un Risque Aggrav de Sant) facilite laccs au crdit pour les personnes ne pouvant pas obtenir dassurance aux conditions standard, du fait dun handicap ou de leur tat de sant. Cette convention impose un certain nombre de rgles dans le cadre des crdits immobiliers, prsentes dans un guide que votre conseiller vous remettra ou que vous pouvez tlcharger sur www.bnpparibas.net. Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.aeras-infos.fr ou www.bnpparibas.net, ou tlphonez au 0 821 221 02l* ou au 0 820 820 00l* (Centre de Relations Clients de BNP Paribas). *0,12mn

    Je dsire acheter un appartement.A la suite dune opration chirurgicale dite lourde, jai des difficults pour trouver une assuranceQue me conseillez-vous ?

    En associant un plan et un compte pargne logement, vous profitez de la complmentarit des deux et vous augmentez vos droits prts. Explication avec les solutions BNP Paribas.

    ARCHIPEL Libert, le plan pargne logement (PEL) de BNP Paribas est la formule dpargne idale pour devenir propritaire. A lchance de votre plan, vous pouvez bnficier dun crdit immobilier un taux attractif et garanti. Son montant, qui dpend des intrts acquis, peut atteindre 92 000 sur 15 ans (dure maximum). Et si vous ouvrez en parallle un compte pargne logement (CEL), vous cumulez les droits prt. Vous avez ainsi la possibilit demprunter plus (toujours dans la limite du plafond maximum de 92 000 ) un taux encore plus avantageux.

    A votre rythmeCt pargne, le PEL vous offre une grande souplesse. Aprs un dpt initial de 225 minimum, vous choisissez vous-mme le montant et la priodicit de vos versements (au moins 45 par mois). Quant au CEL aprs les 300 minimum louverture, vous navez aucune obligation de versement annuel. Seule rgle : vos versements quils soient libres ou programms doivent tre dau moins 75 . Votre pargne est plafonne (hors intrts) 61 200 pour le PEL et 15 300 pour le CEL.

    En toute scuritAutre avantage du PEL, sa rmunration est fixe et garantie pendant toute la dure de votre pargne. Vous bnficiez dun taux dintrts annuel de 2,50 %(1) nets dimpts (hors contributions sociales), auquel sajoute une prime dtat de 1 %(2) verse lors de la ralisation dun prt pargne logement. Les sommes places sur votre CEL sont remunres 1,75 %(1) nets dimpts (hors contributions sociales) et restent disponibles en cas de besoin, ce qui vous vite de toucher votre PEL.

    pour protger sa famille tre victime dun accident corporel ou causer un dommage

    autrui peut mettre mal votre budget. Il vaut mieux bien se prmunir en souscrivant lassurance adquat.

    Placementla banque se charge des prlvements sociaux

    La loi de f inancement de la Scurit sociale pour 2007 a unifi les modalits de perception des prlvements sociaux sur les produits de placements pouvant tre soumis au prlvement forfaitaire libratoire (PFL). Quelle que soit loption choisie par le client - PFL ou imposition selon le barme de limpt sur le revenu -, les prlvements sociaux sont dsormais toujours prlevs par la banque.

    Cette modification sapplique aux revenus perus compter du 1er janvier 2007 sur les produits suivants : PEL, comptes sur livrets, comptes terme, comptes vue rmunrs, retraits ef fectus sur PEP, obligations et titres participatifs, titres de crances ngociables (CDN, billets de trsorerie), fonds communs de crances, bons de caisse, bons de capitalisation et contrats dassurance vie.

    Plus d1 million dutilisateurs chaque mois !

    Vous en faites peut-tre partie ? Sinon, rejoignez-les: vous allez faire des conomies ! Non seulement laccs au site est gratuit mais la plupart des oprations aussi. Quelques exemples : vous pouvez consulter vos comptes et portefeuilles titres, imprimer un RIB, effectuer des virements vers vos comptes (Compte pargne, CEL...), le tout sans aucuns frais ! Nattendez pas pour essayer, connectez-vous sur : www.bnpparibas.net. Une dmonstration est accessible ds la page daccueil.

    Toujours plus dabonnsDes services gratuit en plus

    Lexemple de Marc, 38 ans - Responsable VoyagesDepuis que jai Internet chez moi, grer mes comptes est devenu trs Facile !

    CONSULTATIONS

    Je consulte le solde de mon compte chques pour savoir si mon salaire a t vers.

    Je regarde si les achats que jai raliss ce week-end ont t dbits.

    Je consulte mon portefeuille titres pour savoir o jen suis.

    Je consulte les marchs financiers pour connatre les tendances actuelles.

    VIREMENTS

    Je fais un virement de mon compte chques vers mon compte dpargne BNP Paribas.

    Je fais un virement directement sur son compte dtenu dans une autre banque. 0.50

    SERVICES

    Je nai plus de chque pour rgler ma sance de kin, je commande un chquier.

    Mon code secret pour me connecter est difficile retenir, je le modifie facilement.

    Jai besoin dun RIB pour ouvrir une ligne de tlphonie mobile, je limprime rapidement.

    TOTAL 0.50

    pour 9 oprations ralises sur BNPPARIBAS.NET

    NOTER : pour les moins de 25 ans tous les virements

    Posez cet te question a un ami : Que protge lassurance ? II y a fort parier que la rponse variera entre des meubles et des vtements ... Dans la majorit des cas, les particuliers conoivent lassurance comme un moyen dtre indemnis lorsque des biens mobiliers ou immobiliers sont endommags. Pourtant, lassurance ne se limite pas cette fonction. Elle permet aussi de protger la famille.

    VictimeDmonstration avec le phnomne de socit du moment : le bricolage Dabord lescabeau, puis la perceuse, un tournevis et des fils lectriques rebrancher... Un accident est vite arriv. Gare la vilaine blessure, qui peut avoir de lourdes consquences f i n a n c i r e s . D u f a i t d e l a c c i d e n t ,

    vous risquez de ne plus pouvoir exercer votre travail, et de voir ainsi vos revenus baisser. Pire, en cas de dcs, vos proches auraient du mal faire face lavenir (charges mensuelles, tudes des enfants...). Les prestations des rgimes sociaux peuvent t re insu f f i san tes ou inappropries. Et bien souvent, il ny a pas de responsable pour vous indemniser. Cest pour ces raisons quil est conseill de souscrire une assurance c o u v r a n t l e s a c c i d e n t s

    corporels et de vrifier quelle protge toute la famille, la maison mais aussi en dehors.Chers parents, avez-vous pens lassurance scolaire que la plupart des tablissements exigent la rentre. Avec ce contrat, vos enfants peuvent tre protgs toute lanne.

    ResponsableChangement de situation : vous ntes plus la victime, mais le responsable dun dommage. Mme sil sagit dune pure maladresse de votre part, les victimes peuvent vous demander de les indemniser. Selon limportance du prjudice, la note peut tre plus ou moins sale. Pour vous prmunir, la prudence impose de souscrire une assurance de responsabilit civile, gnralement incluse dans votre multirisque habitation. Pensez cependant contrler ltendue de votre garantie Responsabilit civile sagissant notamment des personnes et des animaux partageant v o t r e t o i t , v o i r e c e l l e d e s g e n s que vous employez (baby-sitter, femme de mnage...).

    Habitat 2, une multirisque habitation complte.Le + une garantie responsabilit civile trs tendue, pour vous comme pour vos enfants.

    LAssurance scolaire BNP Paribas, pour couvrir vos enfants lcole et en dehors.Le + en cas daccident, elle complte les remboursements de la Scurit sociale et de votre complmentaire sant.

    BNP Protection Accidents 2, un contrat pour toute la famille.Le + des montants de prestations connus ds la souscription.

    CONC

    OURS

    ROLAND

    GARROS

    08cabrioletssrie spcialeRoland Garros gagner par tirage au sortex trai t du rglement e t rglement d isponible sur

    Offre rserve au client

    BNPPARIBAS.NETsans obligation dachatbnpparibas.net

    BNP PARIBAS, DES SOLUTIONS COMPLEMENTAIRES

    dpliant 3 voletsformat 535 x 200 mm

    recto-versoquadrichromie

    Dpliant BNP Paribas

  • format 85 x 55 mm noir + 1 couleur

    format 85 x 55 mm quadrichromie

    format 85 x 55 mm quadrichromie

    Dpannage multi-services

    MENUISERIE - SERRURERIE

    8 rue de Villers - 57140 Plesnois - 06 89 21 80 [email protected]

    Consultant

    [email protected]

    +33 (0)6 18 56 81 06

    Tony MalfoneTony Malfone

    choisissez maintenant, pour un autre demain

    www.others-strategic.comwww.others-strategic.com

    recto recto recto

    verso verso verso

    M = 60%J = 100 %

    M = 60%J = 100 %

    C = 85%M = 84 %J = 78 %N = 100 %

    C = 70%M = 20 %

    C = 50%M = 100 %

    C = 50%J = 100 %

    M = 73%J = 87 %

    N = 100 % C = 100 %M = 80 %N = 65 %

    C = 70 %M = 55 %N = 45 %

    N = 100 %

    N = 65 %

    Cartes de visite

  • Le contenu de cet article se situe en page 44du numro 2954 actuellement en vente

    12 Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007

    Panorama : Quest-ce quivous attire dans la littrature classique en particulier ?Jennifer Love Hewitt : A vrai dire

    tout ! Vous savez, quand j'tais enfant,

    je ne lisais pas. J'ai quitt l'cole

    trs tt... La lecture, je l'ai dcouverte quand j'ai com-

    menc faire du thtre, vers 16 ou 17 ans. Alors l,

    j'ai vritablement dvor. Finalement, mon inculture a

    t une chance inoue, parce que personne ne m'avait

    bourr le crne avec la littrature ou la posie. C'est

    pour a que je me suis mise adorer les mots, moi qui

    avais perdu la parole, qui ne savais pas m'exprimer.

    J'tais tellement motive que je me mfiais de ce qui

    pouvait sortir de moi, alors je prfrais dire des mots

    que j'avais lus ou appris par coeur.

    Panorama : Vous regardez la tl franaise ?Jennifer Love Hewitt : Quand jtais enfant nous

    navions pas la tl. Et de toute faon il ny avait sre-

    ment pas dmission franaise la tl amricain, cela

    se saurait, mais j'allais voir des rtropectives trang-

    res en V.O. au cinma de mon quartier, les films de cape

    et d'pe avec Jean Marais et Bourvil, Le Capitan, Le

    Bossu... J'avais une culture de roman-photo. J'adorais

    les histoires d'amour, le mlo, les mivreries et finale-

    ment, je n'ai pas chang, j'aime toujours a...

    Aujourdhui jai plusieurs tl mais je nai pas le temps

    de les regarder. En revanche, je trouve toujours le

    temps daller au cinma. Ce que je recherche avant tout.

    c'est l'motion. C'est pour a que j'ai aim le film

    Titanic, mme si plein de gens l'ont critiqu. Moi, je

    marche compltement. Jessica Muller

    JenniferAvec Jennifer,

    les acteurs sont la fte.

    (...) Elle ractive le plaisir de jouer en vous donnant

    vraiment confiance.Jose Dayan.

    Longtemps elle a crev lcran de nos salles obscures.Internationalement reconnue, elle se lance aujourdhuidans une grande fresque classique de Jose Dayan.

    Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007 13

    Tl

    visionLove Hewitt

    Panorama : C'est la premire fois que vous travaillez pour la tlvision et qui plus estpour la tlvision franaise.Est-ce que cela signifie que vous tes lasse du cinma ?J e n n i f e r L o v e H ew i t t : Le

    cinma, j'en fais, j'en produis, j'en

    tourne aussi. Mais pour moi, adap-

    ter Madame de Maintenon pour le

    petit cran tait impossible, mme

    si a a t souvent fait dans le

    pass. Je voulais respecter le prin-

    cipe du feuilleton, donc de la dure.

    Il y a longtemps que j'avais envie

    de faire de la tlvision, je pense que c'est un support

    de diffusion exceptionnel pour les grands textes. Je

    suis fascine par cette possibilit d'entrer ainsi chez

    les gens, de faire passer du lyrisme dans ce petit cadre

    si troit. II y a quinze ans dj, je devais tournerr

    Monte-Cristo avec Truffaut, pour la tlvision amri-

    caine, mais a ne s'est pas fait. Puis jai entendu parl

    dun projet pour la tl anglaise, mais l aussi a ne

    sest pas fait... Aujourd'hui, cela sest enfin concrtis

    avec mon amie Jose Dayan.

    Panorama : Le rle de Madame de Maintenon vous tenait-il particulirement coeur ?Jenn i fe r L ove Hewi t t : Toute cette poque me fas-

    cine, peut-tre parce quen tant quamricaine, notre

    histoire est trs limite. Cest cette part de notre cul-

    ture qui nous manque. Madame de Maintenon est

    plus complexe qu'il n'y parait, sa vie est intimement

    lie lhistoire de France et au turpitude dun

    royaume qui oscille entre richesse, pouvoir et misre

    absolue. Ce qui m'a intresse dans le personnage,

    c'est la blessure qu'elle dissimule. Pour elle, le pou-

    voir et les intrigues sont une sorte de rdemption et

    en mme temps, elle na pas le choix. Elle doit lutter

    pour conserver sa place ou cesser de se battre et

    plonger dans loubli et la dchance. Ctait son po-

    que, son ducation et sa vie. Malgr tout cest pareil

    aujoudhui... C'est un thme universel, qui touche

    tout le monde. a n'est pas pour rien que le film a t

    achet par bons nombre de tls trangres et mme

    par les amricains (rire).

    Une amricaine la tlvisionfranaise ! l'occasion de la sortiedu feuilleton tlvisMadame de Maintenon,Jessica Muller, journa-liste Panorama, s'estentretenu avec JenniferLove Hewitt.

    Quand lHistoire vous rattrapemagazine - fac simil format 210 x 280 mm

    quadrichromie20 pages recto / verso

    4 Gigabytes, a t ramen dans le courant de lt

    200 $ ! Il tourne avec le systme d'exploi-

    tat ion d'Apple Mac OS X et intgre

    les moteurs de recherche Google et Yahoo! et les

    cartes de Google Maps. Il reoit tous les courriels et se dote de

    connexions sans fil Bluetooth et wi-fi. Les "smartphones", ces tl-

    phones multifonctions qui surfent sur l'internet et rcuprent les

    courriels, n'ont t vendus qu' 72 millions d'exemplaires en 2006,

    soit seulement 7% du milliard de tlphones portables vendus dans

    le monde. Mais ils atteindront plus 700 millions sur la priode 2006

    2009, selon le cabinet Gartner. En 2011, environ un milliard de

    smartphones seront vendus, prdit le cabinet IDC, alors que fleuris-

    sent les services pour mobiles : tlvision sur

    mobile, jeux sur mobiles, golocalisation, inter-

    net mobile et... publicits. Apple a dit viser pour

    2008 environ 1% du march global des portables

    toutes catgories, soit 10 millions d'iPhone,

    donc plus de 10% de la catgorie des tlphones

    intelligents. L'objectif est d'entre suprieur aux

    Blackberry, couls prs de 6 millions d'exem-

    plaires en 2006. L'iPhone est arriv en Europe

    ces jours ci et arrivera en Asie en 2008. Il devra se

    faire une place sur le crneau des tlphones intelli-

    gents qui est domin par le finlandais Nokia (50% du

    LiPhone en Europe fin 2007 puis en Asie en 2008.Son principal handicap est d'tre beaucoup plus cher que ses concurrents,qui la plupart ne prsente aucun produit plus de 500 Dollars, alors que le mar-ch est sans cesse tir vers le bas par une guerre des prix impitoyable.

    march environ), loin devant les Blackberry du canadien Research in

    Motion (8,3%), Motorola (6,6%), Palm (5,5%) et Sony 5,1% (Canalys).

    Selon Bernstein Research, Apple pourrait en vendre

    7 millions en 2007 et 15 millions en 2008, au risque probable de cannibali-

    ser en partie ses iPod. Et beaucoup de consommateurs attendront que le

    prix baisse, indique un sondage Harris Interactive d'avril. Selon ce sondage

    auprs de 1252 franais adultes, 17% sont intresss par l'achat d'un iPhone

    mais 40% d'entre eux attendront une baisse des prix (399 actuellement).

    Trs attendu depuis

    sa prsentation en

    tout dbut d'anne,

    l'iPhone, le tout pre-

    mier smart-phone

    d'Apple, fait ses grands dbuts

    ce mois i en France avec Orange

    qui le commercialisera avec un

    forfait exclusif. C'est Steve Jobs,

    le PDG de la marque la pomme,

    qui l'a confirm lors d'une conf-

    rence organise par le Wall

    Street Journal. En prsence

    de Bill Gates, Jobs a mme

    t plus loin en rvlant

    quelques spcifications du

    terminal. L'iPhone utilise le

    systme d'exploitation maison, Mac OS X 10.5, dans une version

    identique ce que propose Apple sur ses micro-ordinateurs.

    Un choix qui explique le retard pris par Leopard (la dernire

    mouture de Mac OS) puisque certains dveloppeurs ont t

    affects l'intgration de l'OS dans l'iPhone. Pour autant,

    pas question de disposer des programmes d'un Mac Book,

    par exemple, sur le terminal : Nous ne pensons pas que cela

    soit une bonne ide. Il n'y a pas de souris, pas de menus drou-

    lants. L'interface du mobile est vraiment diffrente a expliqu

    Steve Jobs. Dans un premier temps, il sera mme difficile d'uti-

    liser des applications d'un diteur tiers pour des raisons de scu-

    rit et de stabilit. Nous faisons en sorte de prserver l'iPhone

    tout en laissant des tiers crer leurs propres applications. Mais

    tant que nous ne trouverons pas de solution satisfaisante, nous

    ne compromettrons pas la scurit du terminal. [...] Plus vous

    ajoutez d'applications tierces, plus le mobile plante. [...]

    Soyez un petit peu patients, je pense que tout le monde

    aura ce qu'il veut, s'est justifi le PDG d'Apple.

    Si l'iPhone ne dispose que d'une connectivit haut dbit

    limite la 2,5G pour les Etats-Unis, de nombreuses

    rumeurs circulent sur une 2e gnration d'iPhone int-

    grant la 3G, pour l'Europe, ds sa commercialisation

    sur notre territoire. Jacques Bompard

    iPhone Enfin commercialiset inspir du baladeuriPod, l'iPhone

    est un tlphone mobilehigh-tech cran tactile(trs) grand format.

    Multim

    diaFidle son habitude,

    cest le grand patron en personne

    qui a orchestrla grand messedintronisation

    du tout premier iPhone.Steve

    JobsUn toutnouveaucheval debataille

    pour

    Capacits de communication bridesDot des interfaces radios Bluetooth 2.0, WiFi802.11b/g et GSM/GPRS/EDGE, l'iPhone est dotd'un client de messagerie SMS qui rappelle les logi-ciels de messagerie instantane sur Mac et PC.L'appareil permet en outre d'accder ses messa-ges vocaux dans l'ordre que l'on veut, en les slec-tionnant un par un dans une liste. Malheureusement,l'iPhone fait l'impasse sur la tlphonie par IP ou lamessagerie instantane, mais toujours pas ques-tion de tchater sur MSN ou iChat pour linstant.

    Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007 76 Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007

    Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007 9

    Cinvn

    emen

    t

    Wenders & U2font leur cinoche

    A loccasion de son passage clair au festivalde Cannes, Wim Wenders voque son dernierlong-mtrage qui sortira en DVD au mois dejuillet. Il aborde aussi sa collaboration avec U2pour la B.O. crite par Bono et The Edge.Rien que du bonheur

    U2 sest payle luxe de faire vibrer la croisette en directdes marches du Palaisdes festivals au coursdun mini concertde 2 chansons.

    Le contenu de cet article se situe en page 20du numro 2954 actuellement en vente

    Broken

    wings

    Wim Wenders ralise des films depuis plus de 30 ans.Il totalise quasiment une trentaine de long-mtragesen anglais et en allemand, dont le Paris,Texas en 1984.Wings of Desire et The Buena Vista Social Club.Il a galement adapt lcran Million Dollar Hotel de Bonoo les membres du groupe U2 sont tranforms en ange gardien.

    Cet hiver a t marqu par la sortie en

    DVD de Dont Come Knocking, le

    22e film de Wim Wenders. Il sagit de

    la deuxime collaboration avec

    Shepard, o lon retrouve, sur la B.O.,

    un morceau crit par Bono et The Edge, interprt par

    Bono et Andrea Corr. U2 avait auparavant fourni

    Wenders les morceaux Until the End of the World et

    Stay (Faraway, So Close) ainsi que des chansons

    pour la B.O. de Million Dollar Hotel.

    Panorama : Votre dernier film Dont comeknocking, marque votre deuxime collaborationavec lacteur et cinaste Sam Shepard. Quest-cequi vous a pouss retravailler avec lui ?Wim Wenders : Jai simplement eu envie de travailler

    nouveau avec Sam. Notre collaboration sur

    Paris, Texas avait tout simplement t parfaite.

    Pour ainsi dire, elle avait presque t trop belle pour

    tre vraie, et nous tions donc convenus de ne pas y

    retoucher pendant un certain temps. Vous ne pouvez

    que nuire une belle chose si vous y avez recours trop

    souvent ou avidement. Mais quand nous nous som-

    mes rencontrs nouveau, par hasard lors dun

    concert de Lou Reed New York, nous nous sommes

    dit que beaucoup de temps tait pass. Quelques

    mois plus tard, jai regard un synopsis que javais

    crit moi-mme, et cela ma frapp : je connaissais le

    meilleur crivain au monde pour cette histoire et pour

    lendroit o je voulais quelle se passe. Il sagissait

    dune histoire de famille, parlant principalement dun

    pre perdu et dun fils inconnu, histoire que je voulais

    filmer dans le Montana. Jai donc appel Sam. Il ma

    invit venir le voir. Pour tre franc, il naimait pas

    mon histoire tant que a, et il na presque rien

    conserv, mais cela me convenait. Ce papier ntait ni

    plus ni moins quun prtexte pour voir Sam, et avant

    mme que nous nous en rendions compte, nous conce-

    vions dj un autre personnage et une approche totale-

    ment diffrente. Et cest l que nous avons commenc

    co-crire Dont Come Knocking. Cela nous a pris

    trois ans et demi.

    Panorama : Ce film vous fait galementrenouer avec deux membres de U2. Pourquoiteniez-vous tant avoir un morceau de Bonoet The Edge sur la bande originale ?Wim Wenders : Et bien cela a t utile dy rflchir un

    moment, et je nai pas prcisment demand Bono. Il

    avait vu une version non dfinitive du film et avait sim-

    plement mentionn quil serait amusant den faire une

    chanson avec le mme titre. Je ntais pas sr que cela

    aboutisse, car aprs tout, U2 tait au coeur dune tourne

    russie et exigeante, ils taient engags dans le Live Aid

    et dans la ONE Campaign. Donc nous avons finalement

    termin le film et au moment de le prsenter Cannes,

    nous navions toujours pas de morceau sign Bono et

    The Edge. Mais nous avons continu attendre. Jai vu

    Bono plusieurs fois (jai assist aux concerts Vertigo dans

    cinq villes diffrentes et deux fois au Madison Square

    Garden), mais il ne sternisait pas lorsquil parlait de la

    chanson, mentionnant simplement quils y travaillaient.

    Je ne lui ai pas mis la pression, comprenant quil avait

    dautres sujets dimportance et quil avait mieux faire

    quune chanson de film. Finalement le jour est venu o

    nous avons manqu de temps. Nous avons d commen-

    cer diter des copies car le film allait sortir en

    Allemagne, en Italie et en France. Ainsi mon producteur

    et ami Peter (Schwartzkopff) me dit, Wim, cette chanson

    cest un chteau en Espagne. En deux semaines nous

    devons fournir deux cent copies. Laissons tomber lide.

    Je lui ai demand une dernire marge de scurit, ainsi

    nous avons fix une date-limite, le lundi deux semaines

    plus tard. Ce jour l le labo commencerait diter les

    copies, quoi quil arrive. Ces deux semaines se sont

    encore coules et de fait jai confirm Peter le dmar-

    8 Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007

    Spec

    tacle

    Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007 1716 Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007

    Vritable feuilleton tl

    aux multiples rebondis-

    sements, les derniers

    jours dorganisation

    auraient pu tre fatals au

    festival. Il nen fut rien, et cest le c?ur

    lger que je pars la dcouverte des

    Vieilles Charrues, vnement qui man-

    quait encore mon palmars de festiva-

    lier en herbe. Bien loin des fantasmes

    dun Woodstock Breton quon se faisait

    de Carhaix, lorganisation millimtre

    fait presque plaisir dcouvrir : des mil-

    liers de bnvoles au dvouement

    rjouissant, des toilettes presque praticables, possibi-

    lit de manger autre chose que les invitables kebab-

    frites, distribution gratuite deau minrale Les

    organisateurs ont pouss le vice jusqu' confection-

    ner des pichets bire dots dun systme de ferme-

    ture et dune ingnieuse poignet permettant

    daccrocher le prcieux liquide sa ceinture, et dvi-

    ter ainsi de tout balancer la gueule de ses gentils voi-

    sins en se dplaant. Cest bien pens, ludique et

    particulirement pratique. Bref, aux Vieilles Charrues,

    vous ntes pas btement entasss dans un champ

    boueux pour couter des concerts aux sons approxi-

    matifs. Vous tes presque un tre humain.

    Ds mon arrive le vendredi soir, esprit festif et litres

    de bires sont ainsi de rigueur et je me surprends

    me trmousser sur les rythmes pourtant faisands des

    Pretenders. Dans le mme tat deuphorie bate, mon

    compre de festival, d'ordinaire peu friand des litanies

    rastafariennes, repart tout guilleret du petit concert

    dIsral Vibration. Sen suit lhumour grinant des

    Stupeflip, assez mal peru par le public breton qui a

    sans doute peu apprci que le groupe termine par un

    "Merci Belfort !!!". Plus du tout tanche, la soire se

    termine pour moi devant la scne principale, o un

    Royskopp des bons jours donne au public une occa-

    sion de se trmousser furieusement.

    Le lendemain, aprs une nuit peuple de korrigans avi-

    ns, le tte lourdement cale entre les taux dune

    enclume, le besoin de douceur se fait insidieusement

    ressentir. Les gentils Nada Surf et leurs mlodies impa-

    rables font parfaitement laffaire. Le reste de la journe

    se passera tenter dviter la grande scne o la pro-

    grammation se fait assez rance (Zazie, Gotan Project)

    avant de rejoindre ce qui constituera la merveille du

    jour, une carte blanche donne au label Ninja Tune sur

    la scne electro. Se relaient sans temps mort Cinematic

    Orchestra, DJ Vadim, DJ Food, The Herbaliser en forma-

    tion big-band, Hexstatic, et enfin, pour une vritable

    leon de DJing, Amon Tobin, recyclant 50 ans dhistoire

    musicale dans une orgie sonore et visuelle.

    Le troisime jour des festivits aura eu raison de bien

    des volonts : les traits des festivaliers commencent

    se tirer, les odeurs deviennent plus musques, et

    mme les intermittents ont lair moins en colre

    Pourtant quelques grands moments restent vivre.

    Cest avec plaisir que lon commence la journe en

    compagnie des finlandais cultes de 22-Pistepirkko,

    avant de succomber aux prestations de Calexico et

    Supergrass, toutes deux impeccables.

    On ne remerciera jamais assez lnervant Benabar et

    linsipide Karin Clercq de monopoliser l'attention des

    spectateurs : pendant ce temps l, j'ai pu dcouvrir sur

    une scne parallle le "meilleur joueur de diabolo du

    monde", Osama El Masry. A peine remis des vingt

    minutes du Rock Collection de Laurent Voulzy,

    Rodolphe Burger, entour de ses nombreux invits

    dont un inquitant Bashung, mettra le feu la bien

    nomme scne Kerouac. Enfin, en guise dapothose,

    REM livre une excellente prestation, privilgiant les

    morceaux des derniers albums. Visiblement trs heu-

    reux dtre runis sur scne, ils concluront en beaut ce

    festival bien de chez nous. Franois Georges-Picot

    Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007 1514 Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007

    Le contenu de cet article se situe en page 30du numro 2954 actuellement en vente

    Carhaixment chaud !

    Quelques jours avant dempaqueter mon matriel de survie du parfait petit festivalier,les infos ntaient gure rassurantes.Le spectre dun coupde force planait nouveau sur le festival des Vieilles Charrues.Allait-il rellement avoir lieu ?

    Du rock,de la bireet les oreilles clates !

    Dans lenfer de ce mois

    de juillet caniculaire,

    Les Vieilles Charrues

    se sont finalement droules

    sans incident majeur,

    dans une bonne humeur

    indolente, inhrente

    ce gigantesque festival.

    Compte-rendu avin

    dun festivalier heureux

    Dc

    ibels

    Panorama : Concernant "1965", tait-ce en fait un chapitre ou une section de l'Envol des Anges ?Michael Connelly : Non. J'ai arrt d'crire le livre peu prs vers le milieu et j'ai crit "1965" sans

    savoir s'il y aurait une place pour ce chapitre. Le livre, en tant avant tout un roman policier,

    est aussi une petite mditation ou une rumination sur le racisme et les relations raciales.

    Alors que j'crivais le livre, je me suis aperu que Harry faisait des remarques

    sur le racisme et les relations interraciales ; j'ai galement ralis que ce

    serait bien de savoir d'o il venait et comment il en venait tirer de

    telles conclusions. Alors j'ai dcid d'arrter l'criture de ce livre et

    juste d'crire une histoire dans laquelle Harry tait confront au

    racisme pour la premire fois. J'ai toujours t fascin par la

    manire dont les familles transmettaient les us et les coutu-

    mes - la fois bonnes et mauvaises. Si vous grandissez

    dans une maison o le seul soda servi est du Coca-

    Cola, alors il y a de bonnes chances pour que vous

    soyez un consommateur de Coca-Cola - en opposi-

    tion un consommateur de Pepsi-Cola - lorsque

    vous serez adulte. Si vous grandissez dans une

    maison o vos parents utilisaient le mot

    "ngre" alors il est fort probable que vous

    l'utiliserez aussi et que vous le transmettrez

    peut-tre vos propres enfants. Je voulais

    crire une histoire dans laquelle Harry

    vivrait cette exprience mais serait capable

    d'chapper l'emprise qu'elle avait sur lui.

    Je voulais aussi introduire un petit coup

    de thtre et crer une situation o il

    devait anticiper ses propres actions pour

    savoir si elles taient subtilement racis-

    tes - comme justement il le fera plus

    tard dans l'affaire L'envol des Anges. Par

    consquent, crire "1965" me fut trs

    utile pour crire L'envol des Anges mme

    si je savais que la mmoire du pass de

    Harry ne pourrait pas tre mentionne

    dans le livre.

    Panorama : Avez-vous des projets concer-nant d'autres pisodes "perdus" ?Michael Connelly : Je pense que c'est un bon exer-

    cice alors je compte le faire frquemment. J'ai

    esquiss quelques crits que j'aimerais dvelopper et

    qui pourraient finir dans un livre mais qui n'y finiront

    pas. Une de ces histoires se passe en 68 avec Harry dans

    les tunnels du Vietnam. L'autre se passe en 69 son retour

    du Vietnam Los Angeles, le jour mme des meurtres de

    Manson. Elle voque une poque trange Los Angeles et les

    raisons pour lesquelles il choisit d'tre flic. Alain Dellamat

    Michael Connelly :Deux chapitres perdusde la vie de Harry Bosch

    Bests

    ellers

    Indits

    Apparaissent icipour la premire foisdeux chapitres des romansde Michael Connellyqui n'ont jamais t publis.Ce sont des aperusdu pass de Harry Bosch.Le premier extraitfut l'origine crit commeun vritable prologue auDernier Coyote. Le secondfut rdig lorsquil travaillaitsur l'Envol des anges.

    Panorama : Tout d'abord, quelles significations ont,pour vous, ces deux pisodes perdus de la vie d'Harry ?Michael Connelly : Et bien, il se pourrait qu'ils n'aient

    aucune signification. S'ils taient perdus, alors ils ont t

    dlibrment perdus. Il n'a pas sembl mon diteur, MP,

    ni moi-mme qu'ils devaient tre inclus, au final, dans

    les romans. Par consquent, je pense qu'ils pourraient tre

    seulement significatifs dans le sens o si vous tes un lec-

    teur qui s'intresse au personnage d'Harry Bosch, alors

    vous pourriez tre intress par les pisodes prcdents

    de sa vie qui ont contribu former l'homme ou le person-

    nage qu'il est dans les romans. Nous apparaissons

    comme la somme de nos expriences - cela est aussi vala-

    ble pour les personnages de fiction.

    Connatre quelques unes de ses expriences passes

    m'aide formuler le personnage prsent d'Harry. Parfois

    le pass se trouve dans les livres. Parfois il est imagin et

    crit mais en fin de compte, je ne le mentionne pas. Je

    n'ai pas de scrupules retirer ces deux pisodes des

    livres. Mais je continue les aimer quand mme. Aprs

    tout, je suis un crivain et mon ego me dicte que j'aime

    ce que j'cris ! Reprenons-les dans l'ordre. L'pisode

    "1961" se droule dans un centre de placement juvnile

    o Harry, g de onze ans, fut plac aprs qu'il fut retir

    de la garde de sa mre que l'on jugeait inapte. Le roman

    Le dernier coyote concerne le meurtre de la mre d'Harry

    et son enqute environ trente ans plus.

    Le contenu de cet article se situe en page 36du numro 2954 actuellement en vente

    Panorama - n2954 - 10 au 16 dcembre 2007 19

    couverture

  • packaging DVD forme de dcoupe

    498 x 359 mm ouvert 135 x 192 x 47 mont

    quadrichromie + ton directrecto seul

  • d'entre v

    ous l'au

    ront rem

    arqu, a

    u bas de

    ce nou

    veau num

    ro de C

    rdit Mu

    tuel

    Infos ap

    parat

    premire

    fois la n

    ouvelle s

    ignature

    du Crd

    it Mutue

    l. En effe

    t, mars

    2002 es

    t

    la date

    nouvelle

    commun

    ication

    nationa

    le.

    Nous la

    mieux af

    rmer n

    otre

    identit,

    ysage ba

    ncaire.

    La Notr

    e

    de

    banque

    Le tout

    musique

    ne vous

    une surp

    rise

    Gnral

    es de vo

    tre agenc

    e,

    dcouvrir

    ez des a

    ctions co

    ncr-

    mutualis

    te.

    Vendred

    i

    mars

    Jeudi 28

    mars

    Samedi

    23 mar

    Mercred

    i 20 ma

    rs> 18h00

    Dangeau >

    Vendred

    i 29 ma

    rs

    > 20h00

    Verneuil/

    Avreneui

    l/Aneui

    l/A

    > 18h30

    Janville-A

    rthenay

    thena

    thena

    > 18h30

    Mamers

    > 18h30

    Montrich

    ard

    18h30 Ag

    glo TourTT

    s

    Neuville-a

    ux-Bois

    Vendred

    i 5 avril

    > 18h30

    Ouzouer

    > 18h30

    Oucquer

    > 19h00

    Rmalard

    > 19h00

    Vibra

    Auneau

    Blois

    pernon

    Gallardon

    Mainteno

    n

    Jarmillion

    18h30 Me

    ung-sur-L

    oire

    18h30 Pit

    hiviers

    Mercred

    i 3 avril

    > 18h30

    Courville/

    Eure

    > 19h00

    Bellme

    ville

    10h15 Ba

    zoche-Go

    uet

    Jeudi 4 a

    vril

    > 19h00

    Ceton - L

    e Theil

    > 19h00

    Mondoub

    leau

    > 19h00

    Ramboui

    llet

    suite

    CM Pot

    entiel 2

    007 :

    entrez e

    n Bourse

    sans ri

    sque.

    Avec vv

    ce nouv

    eau FondFF

    Commun

    de Place

    ment,

    le Crdi

    t Mutue

    l vous

    offre les

    perform

    ances de

    la

    Bourse

    tout en

    garant

    issant

    votre ca

    pital. Ba

    s sur les

    perfor

    perfperf-

    mances de

    l'indice eu

    ropen

    eureurDJ E

    ur

    Stoxx 50,

    CM

    StoSto

    Potentiel

    2007 est

    li-

    gible au P

    EA et peu

    t intgrer intgr

    intgr n

    otr

    gamme

    ggd'ass

    urance-vie

    d'assur

    d'assur

    Plan Ass

    ur

    apital Gar

    anti GarGaret s

    calit attr

    airde ce

    nouveau

    nouvnouv

    succs du

    printemp

    s

    priode

    commercia

    lisation

    commer

    commer

    du 25 mar

    s marmarau 30

    avril. M

    ais

    tion, le vol

    ume vvdispo

    nible

    les souscr

    iptions ser

    ontserser

    qu'il sera serser

    atteint. Pa

    rlerlrl

    tenant

    tenant

    tenant v o

    tr v v e otrotr consei

    ller

    Lheure

    Aprs rr

    la

    meilleure

    meilleur

    meilleur

    g

    dcerne

    le bime

    nsuel

    "Mieux

    votre

    rempor

    bus

    pour

    ses

    phs

    Un pour

    tout acc

    order.

    Mutuel

    aux Victo

    ires

    Musique

    .

    vo tr e s

    o i r e

    23 av r

    i l

    r ance

    2 .

    Crdit Mu

    tuel,

    une soir

    e vnem

    ent

    puisque

    nous som

    mes

    partenai

    re officie

    l

    des Victo

    ires de la

    musiqu

    e.

    >Crdit M

    utuel

    La lettre

    dinform

    ation du

    Crdit M

    utuel du

    du

    la une

    votre

    votre arg

    entLes plus attentifs d'entre vous l'auront remarqu, au bas de ce nouveau numro de Crdit MutuelInfos apparat pour la premire fois la nouvelle signature du Crdit Mutuel. En effet, mars 2002 estla date de lancement de notre nouvelle communication nationale.Nous la renouvelons et la renforons pour mieux afrmer notreidentit, notre diffrence et notre place dans le paysage bancaire.

    La banque de rfrence et de proximit. Notre signature "LA banque qui parler" continue d'voluer etde s'afrmer. En 2 lettres, tout est dit : le Crdit Mutuel est LAbanque de rfrence, celle qui donne le la pour que tout soit har-monieux. Mais aussi celle qui est l, toujours l, quelles quesoient les circonstances. tre prsent vos cts dans cesmoments l, c'est lun de nos premires vocations au CrditMutuel. Parce que beaucoup d'entre vous s'accordent sur un

    point : l'envie d'une banque diffrente, nousavons voulu prouver que cette banque derelation et de clart, d'coute et d'action,cette banque au ton juste existe : c'estle Crdit Mutuel. Une banque toujoursl pour vous.

    Tl et radio, le grand retour.Pour afrmer notre diffrence, nous

    serons prsents en tl, radio et presse nationale

    dans les semaines qui viennent. Ce sera l'occasion

    de dcouvrir notre nouvelle image, conrmant notre

    attachement nos valeurs, et notre vision de ce

    qu'est le mutualisme moderne et actif au service

    de nos socitaires et nos clients mais aussi de

    la socit toute entire. Concrtement ce sont

    30 secondes d'ambiances et

    d'motions sous forme de tran-

    ches de vie, o chacun dit, chante

    ou crie un la sa manire. Le tout

    rythm par la nouvelle musique

    du Crdit Mutuel... nous ne vous

    en disons pas plus... une surprise

    vous attend.

    Participez et exprimez vous aux Assembles Gnrales de votre agence,vous bncierez d'informations utiles et dcouvrirez des actions concr-tes qui conrment notre dimension mutualiste.

    Vendredi 8 mars

    Vendredi 22 mars

    Mercredi 27 mars

    Jeudi 28 mars

    Samedi 23 mars

    Mardi 26 mars

    Mercredi 20 mars

    Jeudi 21 mars

    > 18h00 Dangeau

    > 18h00 Brou> 18h30 Thivars> 18h30 Varize> 19h00 Vierzon

    > 19h30 Romorantin> 18h30 Agglo Chartres> 18h30 Illiers-Combray> 18h30 Nogent-le-Roi> 19h00 Chteau-Renault> 20h15 Authon-Perche

    Vendredi 29 mars

    > 20h00 Verneuil/Avre

    > 18h30 Janville-Arthenay> 18h30 Mamers> 18h30 Montrichard> 18h30 Agglo Tours> 19h00 Neuville-aux-Bois

    Vendredi 5 avril

    > 18h30 Ouzouer> 18h30 Oucquer> 19h00 Rmalard> 19h00 Vibraye

    > 18h30 Auneau> 18h30 Blois> 18h30 pernon

    GallardonMaintenonJarmillion

    > 18h30 Meung-sur-Loire> 18h30 Pithiviers

    > 18h30 Amboise> 18h30 Bonneval

    Mercredi 3 avril

    > 18h30 Courville/Eure> 19h00 Bellme

    > 18h30 Agglo Bourges> 18h30 Brezolles> 18h30 Patay

    > 19h00 Angerville> 19h30 Gien

    > 10h15 Bazoche-Gouet

    > 18h30 Chteaudun> 18h30 Chteauneuf> 18h30 Voves

    Jeudi 4 avril

    > 19h00 Ceton - Le Theil> 19h00 Mondoubleau> 19h00 Rambouillet

    suite au verso >

    CM Potentiel 2007 :entrez en Boursesans risque.

    Avec ce nouveau FondCommun de Placement,le Crdit Mutuel vousoffre les performances de laBourse tout en garantissantvotre capital. Bas sur les perfor-mances de l'indice europen DJ EuroStoxx 50, CM Potentiel 2007 est li-gible au PEA et peut intgrer notregamme d'assurance-vie Plan Assur.Capital Garanti et scalit attractivedevraient faire de ce nouveau FCP,l'un des succs du printemps.Lapriode de commercialisation s'tenddu 25 mars au 30 avril. Mais atten-tion, le volume disponible tant limit,les souscriptions seront closes dsqu'il sera atteint. Parlez-en ds main-tenant votre conseiller.

    Lheure lor.Aprs la Corbeille d'Or,meilleure gestion sur 1 an, dcerne parle bimensuel"Mieux vivrevotre argent", le Crdit Mutuelremporte les Lauriers d'Or attri-bus par "Investir Magazine"pour la qualit de la gestion deses Sicav sur 5 ans. Ces deux tro-phs rcompensent la qualit etla rgularit des quipes deCrdit Mutuel Finance. Grer

    dans la rgularit vautde l'or ; une belle faonaussi dhonorer la

    conance de tousnos clients.

    8 et 9 mars 2007 :Les journesde l'investissement de TOURS.

    Un rendez-vous ne pas manquerle samedi 9 mars 10h : les marchs nanciers et la ges-tion de portefeuille, avec la partici-pation de Crdit Mutuel Finance.

    Un pour tout accorder.

    Le Crdit Mutueldonne le LA aux Victoiresde la Musique.

    Rse r ve z v o t r e s o i r e du samed i 23 av r i ls u r France 2 .

    Pour le Crdit Mutuel,c'est une soire vnementpuisque nous sommesle partenaire officieldes Victoires de la musique.

    www.creditmutuel.fr

    >Crdit Mutuel infosLa lettre dinformation du Crdit Mutuel du Centre N 181> SEPTEMBRE 2008

    la une votre argent

    votre argent

    assembles gnrales 2008

    Lettre dinformation dite par le Crdit Mutuel du Centre

    105, rue du Faubourg Madeleine - 45000 ORLANS

    Responsable de publication : Catherine LAVO

    Quels documents conserver?Il est important de garder certains papiers dont vous pouvez avoir besoin, par exemple lors d'un contrlede l'administration ou pour prouver le paiement de votre assurance. Mais que faire des documents quis'entassent ? Pour faire le tri, mieux vaut savoir quels documents conserver et combien de temps.

    Mercredi 10 avril Mercredi 17 avril

    Mardi 23 avril

    Jeudi 25 avril

    Vendredi 12 avril

    Mardi 16 avril

    > 18h30 Thiron-Gardais

    > De 14h30 19h30 Cloyes(forum agence)

    > 18h30 Arrou> 18h30 Montlouis> 18h30 Montoire> 18h30 Nogent-le-Rotrou> 19h00 Chteauneuf-en-Thym

    > 18h30 Beaugency

    Jeudi 18 avril

    > 18h30 Chteauroux> 18h30 Dreux/Vernouillet> 18h30 Orgres> 19h30 Toury> 19h00 Loches

    > 18h30 Vendme> 20h00 Tillires-sur-Avre> 20h00 La Molitte> 19h00 Montargis

    > 18h30 Agglo Orlans> 18h30 St-Amand-Montrond> 18h30 St-Rmy-sur-Avre> 18h30 Vandoeuvres

    Vendredi 26 avril

    > 11h30 Issoudun> 15h00 La Fert-Bernard> 18h30 Bourgueil> 18h30 Indray> 18h30 La Loupe - Senonches> 18h30 Boisville-la-St-Pre> 19h00 Chinon

    N.B. : ce tableau non exhaustif est utiliser titre indicatif. Pour en savoir plus : http://vosdroits.service-public.fr/ARBO/2114-NXPAP113.html

    >le conseil du mois

    > assembles gnrales 2008

    Vie Bulletins de salaire jusqu' la liquidation de votre retraite

    professionnelle Contrat et certicats de travail, lettres de licenciement pendant 30 ans et en tout cas jusqu' votre retraite

    Attestation ASSEDIC 5 ans

    Famille Acte de naissance ou jugement d'adoption indnie

    Contrat de mariage, livret de famille indnie

    Jugement prononant le divorce ou la sparation de corps indnie

    Testaments, titres et actes de donation, succession ou legs indnie

    Impts et taxes Avis d'imposition, dclaration de revenus et justicatifs des rductions et dductions demandes 3 ans

    Feuille d'impts locaux 2 ans

    Redevance tlvision 3 ans

    Banque Relev de comptes et talons de chques 10 ans

    Ordres de prlvements automatiques pendant leur validit

    Assurance Contrats d'assurance couvrant votre responsabilit (auto, chef de famille, professionnelle ) indnie

    Quittances de primes ou avis d'chance manant de votre assureur et preuve du rglement 2 ans

    Sant Carnet de vaccination, carte de groupe sanguin, carnet de sant indnie

    Scurit sociale Justicatif de paiement des cotisations de Scurit Sociale et d'allocations familiales 5 ans

    Bordereaux de versement des allocations familiales et dcomptes de remboursements de Scurit Sociale 2 ans

    Justicatifs de paiement des frais et honoraires mdicaux 2 ans

    logement Factures EDF-GDF, factures de travaux 10 ans

    Factures de tlphone, d'eaus 2 ans

    Constat ou tat des lieux et surface corrige pendant la location

    Quittance de loyer 5 ans

    Titre de proprit jusqu' la revente

    recto verso recto verso

    dpliant format 210 x 297 mm

    quadrichromie recto verso

    Crdit Mutuel

  • Aries Packaging et la crationde votre emballage

    L'exprience et la connaissance des contraintes techniques nous permettent d'imaginer la meilleure rponse packaging. Nossolutions techniques rpondent en priorit vos critresmarketing et vous garantissent une libert totale sur le choix de vos emballages.Notre capacit diminuer les cots associs est aussi l'une de nos diffrences.

    Vos contraintes deviennent nos dfi s

    Aries Packaging s'adapte votre problmatique et met son savoir-faire votre service. D'aprs les caractristiques de votre produit,nos ingnieurs dveloppent des scnarios innovants et mcanisables.Ces projets prennent en compte vos proccupations de rentabilit.

    Etude d'implantation

    Nos bureaux d'tude laborent votre ligne complte selon lesspcifi cits de votre site. Aries Packaging accompagne votre entreprise dans l'intgration de votre quipement.

    De l'ide la fabrication

    Conformment au cahier des charges, Aries Packaging assemblevotre machine et y intgre ses technologies les plus avances.Technologies numriques, servomoteurs, architectures multiaxes,changements de formats automatiss assurent un maximum de fl exibilit, de cadence et de productivit, pour tous types de produits.Scurit, ergonomie, hygine, facilit d'accs rpondent au con-fort d'utilisation des oprateurs.

    Ingnierie de fi n de ligne

    La matrise d'oeuvre globale de votre fi n de ligne est pour nous un engagement de performance.Pour optimiser et complter vos lignes, nous avons dvelopp de nombreux priphriques : encaisseuses, cellules robotises et systmes d'asservissement.Les programmes de gestion des fl ux sont dynamiques. Vos interlocuteurs privilgis prennent les responsabilits et garantissent le rendement global.

    Nos services assurent l'installation, le dmarrage et l'accom-pagnement en production de votre ligne complte.

    T E C H N O P O L E D E L ' A U B E E N C H A M PA G N Ea v e n u e L o u i s - F r a n o i s A r m a n d 1 0 4 3 0 R O S I R E S - P R S - T R O Y E S

    F R A N C E

    Tl. +33 3 25 71 39 00Fax. +33 3 25 72 93 72

    [email protected]

    www.aries-packaging.com

    Constructeur de suremballeuses haute cadence

    De la solution packaging la ralisation des quipementsassocis, Aries Packaging conoit et fabrique une gammecomplte de machines adaptes vos besoins.

    Une envergure internationale

    Prsentes sur l'ensemble des marchs, les technologies AriesPackaging confortent, dans de nombreux secteurs, leur positionde leader.

    Nouveaux produits, nouveaux dfi ts

    Investissements, recherche constante, dveloppements techno-logiques permanents montrent quel point Aries Packaging saitdonner de l'importance aux exigences de demain.

    Nous font confi ance

    Danone, Nestl, Heineken, Yoplait, Unilever, Kraft General Food,Andros, Mller...

    Historique

    1992 : Cration de Aries Packaging.1993 : Conception de la premire machine de suremballage fl exible.1994 : Dveloppement de suremballeuses pilotes par servomoteur. 1995 : Dveloppement de priphriques permettant la matrise d'oeuvre de fi ns de ligne compltes dans les applications "Dairy".1996 : Intgration du 1er terminal oprateur "intelligent" Dveloppement d'tuyeuses verticales pour bouteille.1997 : Dveloppement de fonctions avances sur l'utilisation des servomoteurs. Toutes les suremballeuses Aries Packaging intgrent ces technologies.1998 : Construction de la nouvelle usine sur la Technopole de l'Aube en Champagne.1999 : Dveloppement de suremballeuses modulaires pas variables.2000 : Premires applications de cellules robotises pilotes par vision artifi cielle.2001 : Acquisition de Cetra Packaging (fabriquant d'encaisseuses wrap around).2002 : Dveloppement d'encaisseuses "nouvelle gnration".2003 : Dveloppement des lignes "Dairy" trs haute cadence.2004 : Dveloppement des activits robotiques. Aries Packaging intgre le groupe Meadwestvaco.2007 : Plus de 50 robots livrs.

    brochureformat 300 x 210 mm

    quadrichromie18 pages recto / verso

    4e de couverture et couverture

  • Aprs la disparition

    des Foires de Cham

    pagne,

    ses habitants ont d

    velopp une nouv

    elle for-

    me de commerce :

    des comptoirs de

    ngoce

    travers toute lEuro

    pe. Pour encadrer

    les nombreuses

    transactions, une n

    ouvelle classe socia

    le est apparu :

    les magistrats appe

    ls alors gens de r

    obe. On trouve

    ici lorigine des gra

    ndes familles troyen

    nes : les Ange-

    noust, Marisy, Maur

    oy, Menisson, le Tart

    ier, Autruy, etc.

    Ils se sont fait cons

    truire de belles dem

    eures et

    ont dot leur glis

    e duvres dart re

    marqua-

    bles.

    La rue Charbonnet

    Dbutons la flnerie p

    ar la rue charbonnet. N

    Troyes en 1733, la

    bb

    Pierre-Mathias Charbon

    net tait un homme de

    lettres, recteur de lUniv

    ersit

    de Paris.

    La rue Charbonnet a

    t appele successivem

    ent rue du Clos-de-la-M

    ade-

    leine, Amours-de-la-Ma

    deleine et rue des Lorgn

    es, nom dune illustre fa

    mille.

    Cette dernire dnomina

    tion renvoie une coutu

    me originale : au XVIII

    e sicle,

    un cercle littraire se te

    nait dans la rue, sur un

    banc de pierre situ dev

    ant le

    n12 actuel. Dans cette

    maison est n le pote

    Albert Mrat au XIX

    e sicle.

    Cette rue semblait prde

    stine lclosion du be

    l esprit.

    Au n1, langle de la

    rue Paillot-de-Montabe

    rt, se dresse la Maison

    du

    Mose. Il sagit dun bel

    difice Renaissance en

    damier champenois cons

    truit

    en 1553. Depuis la rha

    bilitation de la btisse,

    la niche dangle accuei

    lle

    nouveau la statue du

    prophte

    Mose, qui lui donne so

    n nom. La

    prcdente sculpture

    a disparu

    au moment de la Rvolu

    tion. Cette

    maison a abrit le burea

    u principal

    des Postes entre 1844 e

    t 1927.

    Au n3, une intressante

    maison

    pans de bois rnove

    attire lat-

    tention. Sur la poutre s

    ablire, au

    niveau du premier tage

    , est inscrit

    une devise qui date de 1

    532 : En

    Quartier de la Madelein

    e

    14

    Les Flneries

    LEQUARTIERSAINT-JEANSitu au cur du Secteur sauvegard de la ville, ce quartier trs pittoresque et anim incite la nerie. Il est le berceau des Foires de Champagne des XIIe et XIIIe sicles.

    Rue des Quinze-Vingts

    Rue C

    hamp

    eaux

    Rue M

    ol

    Ruelle des Chats

    PlaceAlexandre Isral

    Rue du Petit

    Cimetire St Jean

    Rue

    des Changes

    Rue U

    rbain IV

    glise

    St Jean

    Cour duMortier d'Or

    3 Quartier Saint Jean

    Aux XIIe et XIIIe sicles, cest le quartier des marchands. Il accueille les clbres Foires de Champagne, dont la renomme participe la

    prosprit de Troyes. En mai 1524, un terrible incendie le ravage en partie. Les maisons pans de bois sont reconstruites peu prs lidentique. Elles conservent leurs belles caves votes (en pierre, en craie et en bri-que), utilises comme entrepts. Plus solides que les maisons, elles avaient rsist au sinistre.Cette reconstruction, conjugue aux habiles restaura-tions de ces dernires dcennies, confre son aspect mdival lensemble du secteur.La balade dbute sur le forum de lHtel de Ville. Cet di ce est de style Louis XIII pour sa partie centrale di e entre 1624 et 1670. Avant demprunter la rue Champeaux, lpine dorsale du quartier, une bel-le vue panoramique soffre vous.

    La rue Champeaux

    Au n8, une belle faade restaure affiche dlgants pans de bois verts. Le pignon en bois clair est neuf. Le 10 septembre 1994, un incendie a s-rieusement endommag cette pimpante maison et dtruit sa toiture. La res-tauration intrieure de cette btisse - abritant prsent un restaurant - est tout aussi remarquable. Les caves, elles aussi amnages, sont galement dignes dintrt. Au n9, la Tourelle de lOrfvre est lun des difices les plus connus du vieux

    Troyes. Cette maison a t construite entre 1578 et 1618 par Franois Roize, un orfvre.

    La tourelle abrite un escalier. Elle est soutenue par trois cariatides (statues fminines servant de support vertical) runies la base du poteau dangle. Sa partie suprieure est recouverte dardoises. Son sommet ne dpasse pas le fatage du toit, car seuls les nobles avaient le privilge de construire des tourelles plus leves que la toiture de leur demeure.

    En face, lemplacement dune maison dmolie au n14, une placette a t amnage lentre de la rue Paillot-de-Montabert. Peintre et thoricien de lart, Jacques-Nicolas Paillot de Montabert est n

    Troyes en 1771. Il est lauteur dun Trait complet de la peinture en neuf

    4Quartier Saint Jean

    Rue de

    la Vicomt

    Apothicairerie

    Rue de la Paix

    Rue Ch

    arles D

    elauney

    Rue Ga

    uther in

    Avenue Pasteur

    GareRoutire

    GARESNCF

    Avenue Jo

    re

    Boulevard

    Carn

    ot

    Rue Volta i reRue C

    our talo

    n

    Rue Bgand

    Rue L .

    Coutur

    at

    Rue Jean

    ne d'Arc

    PlaceCasimirPerier

    Rue Paul Dub

    oisRue Ja i l lant D

    eschainets

    PlaceGal Patton

    Boulevard Vic tor Hugo

    Rue de

    la Tou

    r Boi lea

    u

    Bd Ch

    ar les Ba

    ltet

    Bd du

    1er R .

    A .M.

    Rue J

    ean Le

    guise

    Rue du Col.

    Driant

    Rue d

    e la M

    onna

    ie

    R. Colbert

    Rue d

    u Pala

    is de j

    ustice

    Rue Ar

    gence

    Rue Grosley

    I. Michaut

    Maillard

    Boule

    vard G

    ambe

    tta

    Rue

    du

    Gn

    ral

    De

    Gaul l

    e

    Pte R. G

    rosley

    PlaceJeanJaurs

    Rue de la Corne de Cerf

    Rue

    Brunneval

    Rue Diderot

    Rue Diderot

    Rue J .C. H

    aber t

    Rue Sain

    te Julie

    Cottet

    Rue

    Ambroise

    Rue de la Paix

    Rue de la Paix

    Rue P

    ierre

    Gauth

    ier

    Rue de

    s Fi l le

    s Dieu

    Avenue Chaumedey de M

    aisonneuve

    Avenue Major G

    nral G. Vanier

    Rue de Preize

    Rue L

    argen

    t ier

    Rue St .

    Lamber

    t

    Rue des Anciens

    Combattants

    Rue Bo

    ucher d

    e Perth

    es

    Rue de la Tour

    Rue des Corde

    liers

    R. Andi

    f. Jouan

    ique Rue

    des

    Tourne

    lles

    Rue du Paon

    Br issonnet

    Rue

    Rue Mitant ier

    Rue Mitant ier

    Rue M

    olenn

    e

    R. Chevalier

    au LionRue Chrstien de Troyes

    Rue Charlemagne

    Rue E. Pdron

    Rue des Moulins

    de Brl

    R. Imbert Rue

    de Chaill

    ouet

    Boule

    vard Danton

    Cours Jacquin

    Av. 1

    er Mai

    Rue Simar t

    Rue Su

    rgale

    Cours

    St Sbastien

    Rue K

    lber

    Rue C

    lest in Ph

    i lbois

    Quai de l 'Abattoir

    Rue St Martin

    s Aires

    Rue J. S

    imonne

    t

    R. Mrat

    R. Rv.

    P. Lafra

    Rue Mi

    chelet

    Rue Jul

    es Lebo

    cey

    Rue de la Rpublique

    Rue PithouRue G

    ambey

    Rue des Quinze-Vingts

    Rue C

    harbo

    nnet

    Rue de la Madeleine

    Rue Paillot de Montabert

    PlaceAudired

    Rue Em

    ile Zola

    Rue Raymond Poincar

    R. des Anc. Tanneries

    PlaceLangevin

    Rue C

    hamp

    eaux

    Rue M

    ol

    Rue de la Tr ini t

    Rue de Turenne

    Rue de Vauluisant

    R. Ch. chot

    Rue A

    rnaud

    Rue F. Gentil

    Rue de la Pierre

    Rue Via

    rdin

    Rue J.A

    . Guivet

    Rue d

    u 1er B.C

    .P.

    R. Th. Bordet

    Rue des

    Greniers

    Cour Dou

    Rue Dom

    inique

    Rue des Pigeons

    Rue de

    l'Eau Bn

    ite

    Rue Gn

    ral Sau

    ssier

    Rue Louis Ulbach

    Rue du

    Pt. Credo

    Rond-PointFranois Mittrand

    Rue A. Briand

    Rue Louis M

    ony

    PlaceSt Rmy

    MarchDes Halles

    Rue G

    eorges Cl

    men

    ceau

    R. Arbo

    is de Jo

    ubainv

    ille

    Rue Perdue

    PlaceVernier

    Place dela Libration

    R.P. L

    abon

    de

    Imp. des

    Ursul ines

    PlaceMarchal Fosh

    Rue U

    rbain

    IV

    Rue G. de Villehardouin

    R. du Pont Royal

    Rue de la

    Monte des Changes

    Rue Mignard

    Ruelle des Chats

    Chambre deCommerce R. Jargondis

    Rue du M

    ouline

    t

    Rue S

    t Vincent

    de Pa

    ul

    Imp.Julvot

    Rue Jean-Louis Delaporte

    R. Delarothire

    Rue J. de Mauroy

    PlaceJean de Mauroy

    Rue du

    Gros Rais in

    Rue Belgrand

    Rue d

    es Te

    rrasse

    s

    Rue C

    amille Claudel

    Boulev

    ard du

    14 Ju

    i l let

    Rue d

    es Bas-Trvois

    Rue U

    rbain

    IV

    Rue de

    la Vierge

    R. Pass

    erat

    I. Gam

    bey

    PlaceSt Pierre

    Rue d

    e la C

    it

    Rue d

    e la C

    it

    Rue Boucherat

    Rue L

    . Gon

    thier

    R . Sa in

    t-Deni

    s

    Rue dela Crosse

    Rue de

    l'vcher

    Rue de la

    Monte St Pierre

    PlaceSt Denis

    R. Nicolas C

    amusat

    Placedu Prau

    Place dela Tour

    R. Vieille Rome

    R. St Frobert Rue

    Montie

    r la Celle

    Quai des Comtes de Cham

    pagne

    Quai Dampierre

    Rue Lar ivey

    Imp

    Chantereigne

    R. de

    Jaillard

    R. Bon Pasteur

    Rue de la Grande Courtine

    R. des 3 Godets

    R. Cardinal

    Ancher

    Rue du C

    lot re Saint-Et ienne

    Rue de la P

    lanch

    e Clm

    ent

    Rue Ne

    uve de

    s Bain

    s

    Quai La Fontaine

    Quai d

    u Com

    te Henr i

    Quai St Domi

    niq

    ue

    Mai l St Dominiq

    ueRue Ch. Deguerrois R.

    Robert

    PlaceAlexandre Isral

    Rue du Petit

    Cimetire St Jean

    Rue des Changes

    Rue d

    es 3 Orm

    es

    Rue des G

    ui l le

    mets

    Rue Breley

    Rue de l ' I le

    Rue G. Groley

    Rue de

    la P

    etite C

    ourtine

    Rue Neuve des Charmilles

    Rue Neuve Petite

    R. Y. Gandon

    Rue M

    arguerite Bourgeoys

    Rue

    de l

    'Abreuvoir de

    la Piel le

    Rue de la Piel le

    Im

    p. de la Pielle

    Chausse

    du

    Vouldy

    Rue

    Char les

    Gros

    Hotel-DieuUniversit

    Prfecture

    Hotel duDpartement

    Thtrede la Madeleine

    Passage

    Dernuet

    Muse desBeaux Arts

    Mused'Art Moderne

    Espace Congrs Argence

    Conservatoire

    UniversitSt Martin-s-Aires

    Maisonde l'Outil

    Piscinemunicipale

    Htel deVauluisant

    Cin City

    Rue Simar t

    Rue G

    irardo

    n

    Rue H

    enne

    quin

    Parc des Expositions

    Maison desAssociations Im

    p des Enfants

    Sans Souis

    Htel de Ville

    EDF - GDF

    Maisondu Boulanger

    Rue duCoin Cogn

    Rue de

    la Cl d'Or

    Rond-PointWood et West

    Thtrede Champagne

    Rue E

    mile

    Zola

    Rue Juvnal

    des Ursins

    Rue de la

    Bonnete

    rie

    Rue Hu

    guier - Truelle

    Rue

    Claude H

    uez

    Boulevard

    Hen

    ri

    Barbus

    seMail

    des

    Char

    milles

    PlaceSt Nizier

    Rue du march au pain

    Boulevard Pierre Brossolette

    Boulevard

    Jules G

    uesd

    e

    LEQUARTIERDU VAULUISANTDtruit lors du grand incendie de 1524, le quartier du Vauluisant a t totalement reconstruit par de riches marchands et notables. Les restaurations entreprises la n des annes 1970 et la requali cation des espaces publics en font un secteur particulirement agrable dcouvrir.

    Rue Arn

    aud

    Rue de la Pierre

    Rue Viardin

    Rue J.A. Gu

    ivet

    Rue D

    ominiq

    ue

    Htel deVauluisant

    Rue de Vauluisant

    Rue desPigeons

    27 Quartier du Vauluisant

    Cest devant lglise Saint-Nicolas, sur le boule-vard Victor Hugo, que dbute cette promenade. Lentre principale correspond au portail sud qui

    souvre sur la rue Huguier-Truelle, autrefois rue Saint-Nicolas, et qui dbouchait sur la tour porte aux Mys-tres . Cette tour porte faisait partie de lenceinte forti- e. Elle a t dmolie en 1853, en mme temps que les remparts auxquels sadossait lglise qui, de ce fait, navait pas de portail ouest.

    La porte du beffroi

    Rejoignons la rue Colonel-Driant (ancienne rue du Beffroi) en passant par la place Patton. cet endroit se dressait la porte du beffroi. Elle est reprsente sur une gravure fixe sur la grille du Jardin du mme nom. Le beffroi - tour de guet qui symbolisait le pouvoir municipal - se situait entre cette porte et lglise Saint-Nicolas, lemplacement de lancien chteau de la Vicomt. Ce lieu tait le plus lev de la cit, ce qui explique cette implantation stratgique.

    La rue Colonel-Driant

    Elle a t baptise ainsi le 7 mai 1919, en souvenir du colonel mile Driant, mort en hros Verdun en 1916. Il tait le commandant du premier bataillon de chasseurs pied de Troyes, install la caserne Beurnonville en 1889. droite, la rue de la Vicomt mne la rue de la Bonneterie, autrefois ruelle Saint-Nicolas-au-Chastre, puis ruelle Saint-Nicolas. Le Chastre tait le ch-teau des vicomtes de Troyes.

    langle de la rue Jaillant-Deschainets et de la rue de la Monnaie slve une intressante maison pans de bois avec remplissage de briques (ap-pel galandage). Elle a t restaure en 1980. Sur le poteau cornier, de jo-lies statuettes reprsentent Adam et ve. Elles ont t ralises dans lesprit mdival.

    21 Quartier Saint-Nicolas, Monnaie, Jean-Jaurs

    LEQUARTIERSAINT-NIZIER,CHAILLOUET,Le quartier Saint-Nizier, Chaillouet sarticule autour de lglise Saint-Nizier. Cest dailleurs le vocable de ldi- ce cultuel qui donne son identit tout ce secteur.

    Rue Surgale

    Rue Clestin Philbois

    R. Rv. P. L

    afra

    Rue Simart

    PlaceSt Nizier

    77 Quartier Saint-Nizier, Chaillouet

    Clbre pour son toit en tuiles vernisses, lgli-se Saint-Nizier a t mise en valeur avec lam-nagement rcent de son esplanade et de ses

    abords, qui sinscrit dans le plan de requali cation ur-baine du centre-ville. Les bancs, puits, fontaine et statues qui animent cet espace invitent la nerie.

    La place Saint-Nizier

    Autrefois, un cimetire occu-pait en partie la place Saint-Nizier. Il a port successive-ment les noms de Devant la tour Saint-Nizier et cimetire Saint-Nizier. En 1874, un hangar a t

    construit face ldifice cultuel pour abriter un petit march. Il a t transform ensuite en sal-le des ftes, puis dmoli dans les annes 1980.

    Face au beau portail Re-naissance de Saint-Nizier, entre la rue Albert-Mrat (pote troyen/1840-1909) et ltroite rue Jean Simonnet (ancienne rue de la Croix-Passerat qui menait par des marches au cimetire), nous remarquons la superbe rhabilitation de llot Simart. Cet ensemble de maisons pans de bois, dont une partie sest ef-fondre en 1994, a t reconstruit lidentique en 1998 et 1999, lexception dune maison dinspiration contemporaine, qui respecte cependant lancien cadastre.

    La rue Simart

    Par la rue Jean Simonnet, nous rattrapons la rue Simart. Dans cette partie, entre les rues de la Cit et Girardon, elle longe lancien hospice Saint-Nicolas. Il sagit du plus ancien des hpitaux de la cit.

    78Quartier Saint-Nizier, Chaillouet

    AUFIL DELEAUCette balade nous emmne au l de leau, thme qui premire vue peut sembler insolite. Cependant, leau est encore bien visible dans le paysage urbain de Troyes. En effet, avec le bras infrieur de la Seine qui ceinture la tte du Bouchon de Champagne, les vestiges du canal de la Haute-Seine et le ru Cord, dont lorigine remonte au XIIe sicle, leau est bien prsente dans la cit Tri-casse.

    Rue St. Lamb

    ert

    Rue Bouch

    er de Perth

    es

    Rue Charlemagne

    Bouleva

    rd Danto

    n

    Cours Jacquin

    Av. 1er Mai

    Quai des Comtes de Champagne

    Quai La Fontaine

    Quai St Dominiqu

    e

    Boulevard

    Henri

    Barbusse

    Au fil de leau 52

    Nous sommes sur le quai La Fontaine, au bord du bassin de la Prfecture, lancien port du ca-nal de la Haute-Seine ; sous le saule pleureur

    proximit de la piscine du Vouldy. De cet endroit, nous distinguons le soubassement de lancien pont-tournant avec, en son centre, la prise deau qui alimente le bas-sin. Cette eau provient du canal des Trvois qui alimen-tait celui de la Haute-Seine. Il a t recouvert dans les annes 1960-1961 pour permettre la construction du boulevard Jules-Guesde.Le bassin de la Prfecture, appel aussi miroir deau, mesure 372 mtres de long sur 36 de large. Pour ra-liser ce bassin, les vestiges du palais des Comtes de Champagne ont t dmolis. Rcupres, les pierres ont aussi servi la construction des cluses. Les fondations du palais dorment au fond de leau. Nous poursuivons notre chemin en direction du quai des Comtes de Champagne.

    De lHtel Dieu jusqu la rue Hennequin

    Le quai des Comtes de Champagne longe des portions toujours existantes du canal de la Haute-Seine. Au niveau du pont de la Cit, nous apercevons de faon concrte deux traces rvlatrices de lactivit commerciale passe du canal (il ne faut pas oublier que ctait la raison de son existence).

    La premire est la Maison du Prpos aux Ponts-Tournants (comme lindi-que une plaque sur sa faade).

    Elle abritait lagent charg de la manipulation des ponts de la Prfecture (ou pont de la salle), de la Cit et de la rue Passerat (appel aussi pont des Cordeliers).

    La seconde est la cule en maonnerie dans leau contre laquelle venait se positionner le tablier du pont pour laisser passer les bateaux.

    Le canal disparat ensuite au niveau des rues Passerat et Hennequin. Il est bus en partie jusquau thtre de Champagne.

    Ensuite, il a t combl pour laisser place aux avenues Chomedey-de-Maisonneuve et Vanier, et la pntrante nord de Troyes (dans les annes 1960).

    lextrmit de la section buse, le canal alimente le ru Cord par un van-

    53 Au fil de leau

    carte vectorielle (centre ville de Troyes) format 240 x 320 mm

    quadrichromie recto seul

    livreformat 100 x 220 mm ouvert

    quadrichromie 115 pages recto / verso

  • La Cartedes producteurs

    du terroirde l'Aube

    Un patrimoine culinaire...

    LAndouillette La vritable andouillette de Troyes

    Le Champagne Ptillant...

    Le Chaource Fondant

    La Choucroute Plat de rsistance

    Le Cidre et les pommes du Pays dOthe Nectar

    Document ralis par le Comice Agricole de lAube2 bis, rue Jeanne dArc

    10 000 TroyesTl. : 03 25 43 72 72Fax : 03 25 73 94 85

    Lgende

    Fruits et lgumes

    Produits de la ruche

    Produits laitiers

    Boissons

    Viandes et volailles

    Originalit et bonnes adresses

    Caves labellises de Champagne

    Magnicourt

    Pel et Der

    Val dAuzon

    Lantages

    Coussegrey

    Villacerf

    Ville sur Terre

    St Hilaire sous Romilly

    Champ sur Barse

    Arrelles

    Maisons les Chaource

    Maraye en Othe

    Cussangy

    Perthes-les-Briennes

    Blignicourt

    La Fosse Corduan

    Courteron

    Dosches

    Longsols

    HampignyOrigny-le-Sec

    Boulages

    Dolancourt

    Saint Lupien

    Mesnil St Loup

    Torvilliers

    Savires

    Grange l'Evque

    Droupt St Basle

    Dierrey-St-Pierre

    St Benoit sur Seine

    St Andr les Vergers

    St Lgerprs Troyes

    Lirey

    Balignicourt

    Unienville

    St Thibault

    Lignol le Chateau

    Rumilly les Vaudes

    Soligny les Etangs

    St Loup de Buffigny

    Brvonnes

    Lesmont

    Pont Ste Marie

    Ste Savine

    Verrires

    Laines aux Bois

    Bouilly

    Fouchres

    Pargues

    Bernon

    Ervy le Chtel

    Rigny le Ferron

    Rouilly Sacey

    Baroville

    Champignol lez MondevilleUrville

    Bligny

    FontetteCelles sur Ource

    Polisy

    Ville sur Arce

    Colomb la Fosse

    Colomb le Sec

    Gy sur Seine

    LandrevilleLoches sur Ource

    No les MalletsViviers sur Artaut

    Aix en Othe

    Braux

    Clrey

    Eaux Puisseaux

    Champcharme

    Montgueux

    Lignires

    Faux Villecerf

    Paisy Cosdon

    Plis

    St Mards en Othe

    Javernant

    MousseyVulaines

    Boissons

    La Carte des producteurs du terroir de l'AubeNom et adresse Produits Carte Commercialisation

    Champagne Veuve DoussotM. Stphane JOLY1 rue Chalet10360 NOE LES MALLETS03 25 29 60 6103 25 29 11 78

    Champagne H7

    Champagne Franois BrossoletteM. et Mme Franois BROSSOLETTE42 Grande Rue10110 POLISY03 25 38 57 1703 25 38 51 56

    Champagne G7

    1

    Champagne Ren BauserM. et Mme Ren BAUSERLe Magny - Route de Tonnerre10340 LES RICEYS03 25 29 32 92

    ChampagneChampagne rosCoteaux champenois

    G81

    Champagne Jacques DefranceM. et Mme Christophe DEFRANCE24 rue de la Plante - Ricey-bas10340 LES RICEYS03 25 29 32 2003 25 29 77 83

    Champagne, blanc, rosRos des Riceys G8

    1

    Champagne Guy de ForezM. et Mme WENNER32 bis rue du Gnral Leclerc10340 LES RICEYS03 25 29 98 73 03 25 38 23 01

    Ros des RiceysChampagne G8

    1

    Champagne Gallimard Pre et filsM. et Mme Didier GALLIMARD18-20 rue Gaston Cheq - Le Magny10340 LES RICEYS03 25 29 32 44 03 25 38 55 20

    Ros des RiceysChampagneChampagne rosRatafia

    G8

    1

    Champagne Morel Pre et FilsM. et Mme Pascal MOREL93 rue Gnral de Gaulle10340 LES RICEYS03 25 29 10 8803 25 29 66 72

    Champagne blancRos des cuvaisons, millsimRos des Riceys

    G8

    Champagne Morize Pre et FilsM. Guy MORIZE122 rue du Gnral de Gaulle10340 LES RICEYS03 25 29 30 0203 25 38 20 22

    ChampagneRos des RiceysCoteaux champenois

    G8

    Champagne DrappierM. et Mme Michel DRAPPIERGrande rue10200 URVILLE03 25 27 40 15

    ChampagneCuve Charles de GaulleChampagne brut de brutRatafia

    I61

    Champagne Chassenay d'Arce10110 VILLE SUR ARCE03 25 38 30 7003 25 38 79 17

    Champagnes G71

    Champagne Rmy Massin et FilsM. et Mme Sylvre MASSIN34 Grande Rue10110 VILLE SUR ARCE03 25 38 74 0903 25 38 77 67

    Champagne G7

    Champagne Robert GrandpierreM. et Mme GRANDPIERRE10110 VIVIERS SUR ARTAUT03 25 38 53 2603 25 29 14 73

    ChampagneChampagne ros,Coteaux champenois

    H7

    EARL Fabien MERCIER49 rue Saint Martin10290 FAUX VILLECERF03 25 21 73 17

    Asperges C4

    M. Jany RIGOLOT31 rue Royale10600 SAVIERES03 25 76 33 4403 25 76 33 70

    Asperges D4

    GAEC DE LA VIESSEINEM. Christian HERARD34 Faubourg Champagne10260 FOUCHERES03 25 40 70 3003 25 40 76 49

    AspergesLgumes divers F6

    EARL LE COLOMBIERM. et Mme Thierry et Pascale JOANOT30 rue de la mairie10350 SAINT LUPIEN03 25 21 75 15

    CitrouillesColoquintesCourgesPommes de terre

    C4

    M. Ren DOZIERES12 chemin du Blot10320 LIREY03 25 41 99 44

    CitrouillesColoquintesPotirons

    E6

    GAEC DE LA FONTAINEM. Robert GRIGIS2 rue Le Paty10260 FOUCHERES03 25 40 72 5603 25 40 98 93

    Endives F6

    EARL DU COGNATM. Philippe GATOUILLAT9 Rue des Buchettes10190 MESNIL SAINT LOUP03 25 40 46 6503 25 40 46 65

    Endives C5

    GAEC THOMASM. Denis THOMAS11 rue basse10220 ONJON03 25 46 32 7103 25 46 42 45

    Endives G4

    Ferme de l'AllemagneM. Jean-Luc DEREINS6 rue de l'Allemagne10800 SAINT THIBAULT03 25 41 99 74

    EndivesAsperges F6

    EARL FERME DES NOZATSM. Alain HUGOT6 rue des Nozats10440 TORVILLIERS03 25 74 27 7203 25 79 83 93

    EndivesAspergesPommes de terreFruits rougesConfituresGele de fruits

    D5

    Mme Danile LECLAIRE10 rue de Montier la Celle10120 SAINT ANDRE LES VERGERS03 25 79 06 1003 25 49 05 79

    EndivesCarottesPommes de terreBetteravesChoux

    E51

    M. Jean-Pierre FALLET9 rue de la Rochelle10260 FOUCHERES03 25 40 70 0903 25.40 70 09

    EndivesCourgettesLgumes divers

    F6

    Le Palais FermierMrs. Damien et Mickal VUIBERT33 rue Lieutenant Chavanat10300 GRANGE L'EVEQUE03 25 42 60 04

    Endives de terreAspergesPommes de terreCarottes, tomatesLgumes de saison

    D4

    M. Gilles JUMIN9 route Pertelaine le Vallon10400 SOLIGNY LES ETANGS03 25 39 21 44

    EndivesRadisMche, ails, oignons, chalotes

    A4

    M. Pascal COLLET40 rue de l'Ardusson10100 SAINT LOUP DE BUFFIGNY03 25 21 45 9803 25 39 24 32

    Fraises (confitures) B3

    Nom et adresse Produits Carte Commercialisation

    EARL DU CHAMP ROYM. Jean-Christophe MARTIN10140 CHAMP SUR BARSE03 25 41 35 0003 25 43 81 11

    Culture et levage associs de bovins laitiersFromage Champ sur BarseFromages frais et blancs

    G5

    FROMAGERIE ARTISANALE DE MUSSYStphanie et Christophe CALLEWAERT30 route de Maisons-ls-Chaource10210 CHAOURCE03 25 73 24 35

    Chaource artisanalMussySoumaintrainFromage blanc moul la louche(toute notre production est artisanale)

    F7

    GAEC DES TOURELLESM. Lionel DOSNEHameau de Mesnil-Saint-Georges10130 ERVY LE CHATEL03 25 70 52 66 / 06 14 16 03 1703 25 70 06 34

    Chaource fermierSoumaintrain, Ervy, Bouchon dAmanceFromages fraisFromages blancs

    D7

    Le P'tit Chvre d'ArellesM. Alain VALLEE et Mme Jacqueline CHAPELLE1 chemin petite cte10340 ARRELLES03 25 29 95 39

    Chvre (fromage) G7

    Mme Florence PELLEMAN24 rue des Anciens AFN10210 MAISONS LES CHAOURCE03 25 70 55 69

    Fromage de ChvreFromages fraisFromages blancs

    F8

    M. Dominique BROUILLET9 rue St Jacques10160 MARAYE EN OTHE03 25 70 11 6103 25 70 16 09

    Fromage de ChvreFromages fraisFromages blancs

    D6

    GAEC RENAULT ET FILSM. Bernard et Jean-Franois RENAULT12 rue de la Rpublique10390 VERRIERES03 25 41 79 1503 25 41 81 26

    Vente directe de produits laitiers E5

    1

    LA FONTAINE DES CHAMPS DE DOSCHESM. Franck JEANNE49 rue du Gnral De Gaulle10410 ST PARRES-AUX-TERTRES03 25 80 04 67

    BoucherieCharcuterieVolailles

    F4

    EARL TAUPINM. et Mme Franois-Xavier et ElisabethTAUPIN2 grande rue de Der10500 PEL ET DER03 25 92 40 2003 25 92 99 66

    Cailles, ufs de caille : frais, transform conserveAgneauxTerrines, rillettesPlats cuisi