Bella vita - .4 Bella vita ©cembre Bella vita ©cembre 5 le cancer, fruit d’un partenariat entre

  • View
    219

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Bella vita - .4 Bella vita ©cembre Bella vita ©cembre 5 le cancer, fruit...

  • Bella vitaLe magazine de Retraites Populaires | N 49 | Dcembre 2016

    Leffervescence acadmiquePage 3

    Avec nos conseillers, la retraite s'explique avec clartPage 7

    Le fromage qui aimait la fortPage 10

  • 32 Bella vita Dcembre 2016 Bella vita Dcembre 2016

    Leffervescence acadmique

    Le canton de Vaud est particulirement bien dot en termes de hautes coles. Un terreau fertile et international en plein essor qui demande des infrastructures, donc des investissements portant sur des projets denvergure. Retraites Populaires et les caisses de pensions gres sont de la partie.

    Des hautes coles qui ne cessent de gagner des rangs dans les classements internationaux, lEcole polytechnique fdrale de Lausanne (EPFL) en tte, qui pointe dsormais en 30e position des meilleures universits mondiales selon lincontournable Times Higher Education ; un indice mondial de linnovation qui positionne la Suisse en premire place pour la sixime anne conscutive avec 41 start-up romandes dans le Top 100 2016, la majeure partie de ces jeunes

    pousses provenant du canton de Vaud et de son terreau acadmique ; de largent priv qui afflue vers ces centres de formation pour financer chaires et laboratoires, notamment lUniversit de Lausanne (UNIL) dont 25 % du budget proviennent de fonds de tiers ; lIMD qui se positionne parmi les dix meilleures business schools rpertories sur les cinq continents ; des centres de recherche de porte mondiale comme celui qui va voir le jour sous le nom dAGORA portant sur la lutte contre

    C'est avec plaisir que nous vous annonons ici que Retraites Populaires ftera son 110e anniversaire en 2017. A cette occasion, une toute nouvelle version de notre magazine Bella vita vous est dvoile, que vous tenez entre les mains !

    Aprs sept belles annes passes sous son ancienne mouture, le temps tait venu pour notre magazine de se renouveler. Nous sommes donc heureux de vous prsenter aujourd'hui cette mise en page remanie dans loptique de renforcer le lien de proximit que constitue Bella vita avec vous, chres lectrices et chers lecteurs. Nous disposons ainsi du meilleur support pour partager avec vous ce qui fait notre quotidien dans nos mtiers, que ce soit l'assurance vie, la prvoyance pro fessionnelle, l'immobilier ou le financement. Avec tou jours en tte le souci de rester proches, fiables et responsables.

    Quant aux contenus, vous retrouverez vos rubriques habi tuelles, agrmentes de deux portraits de clients et de collaborateurs. Nomm dsormais Grand angle, le dossier de ce premier numro nouvelle formule explore leffervescence que connat le monde acadmique vaudois et les diffrents projets qui y sont lis. Enfin, cest dsormais au dos du magazine que vous retrouverez votre liste habituelle doffres gagner, en lien avec nos partenariats. Nous esprons que vous aurez du plaisir dcouvrir votre nouveau Bella vita et vous souhaitons de trs belles Ftes de fin danne !

    Philippe Doffey Directeur gnral

    Responsable ddition: Philippe DoffeyResponsable communication: Lorraine ClmentRdactrice en chef: Anne BolleConception et graphisme: WGR CommunicationRdaction: WGR CommunicationPhotolithographie: Datatype SAImpression: PCL Presses Centrales SA Illustrations: WGR pp.1-3, 5,6, 8, 9, 11, 14, 16; Fondation ISREC p.4; Cave du Pont p.10; Les Diablerets Christophe Racat p.13; Prix PERL p.15; Immo Expo Lausanne p.15; Docks wolfmike.com p.15; Retraites Populaires p.15; Collection de l'Art Brut Atelier de numrisation - Ville de Lausanne p.16; Caribana Festival Markus Seidel p.16. Ce magazine est imprim sur un papier certifi FSC. Parution: 3 fois par anne.

    retraitespopulaires

    RetraitesPop

    retraitespopulaires

    retraites-populaires

    RetraitesPopulaires

    Editorial

    grand angle

    nous soutenons

    sur les rseaux

    Festival International de Ballons Chteau-d'x Du 21 au 29 janvier 2017

    #Rsonancesvnement musical Yverdon, Vevey, Lausanne Fvrier juin 2017

    Immo Expo Habitat-Jardin Beaulieu, Lausanne Du 4 au 12 mars 2017

    Orchestre Bande-Son Salle Chisaz, Crissier Vendredi 24 mars 2017

    Exposition Henriette Zphir Collection de l'Art Brut, Lausanne Du 3 fvrier au 30 avril 2017

    AiR

    Rock

    mAison

    B.o.

    BRUt

  • 54 Bella vita Dcembre 2016 Bella vita Dcembre 2016

    le cancer, fruit dun partenariat entre la Fondation ISREC, le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), lEPFL et lUNIL, notamment. Inutile de prolonger cette liste pour se rendre compte que la formation suprieure est devenue lun des fers de lance dun canton qui compte plus de 30 000 tudiants dans ses hautes coles, une population qui a doubl en 30 ans pour reprsenter aujourdhui prs de 5 % des rsidents vaudois.

    investisseur avant toutFaute de matires premires, cest donc la matire grise qui fait lobjet dune exploitation intensive dans le microcosme vaudois. Cest vrai, le monde de la formation est en pleine effervescence, constate Alain Lapaire, directeur de la Division immobilier de Retraites Populaires. En tant quinvestisseur, nous nous sommes demand comment participer cet effort. Traditionnellement, Retraites Populaires a toujours t active dans les prts hypothcaires et la construction de logements. Or cette mulation autour de la formation en gnral et des hautes coles en particulier cre des opportunits de diversification, notamment dans les infrastructures. De plus,

    Quels sont les critres financiers retenus en matire dinvestissements lis au monde acadmique?Pour garantir les engagements long terme, notre institution recherche des opportunits dinvestissement. limmobilier direct assure des revenus stables sur la dure. Pour complter le patrimoine, nous tudions toute solution rpondant nos objectifs, ceci dans une priode o limmobilier est trs recherch et la concurrence exacerbe. dans ce sens, le monde acadmique est un champ daction qui vient complter nos activits traditionnelles orientes vers le logement loyer abordable.

    Comment Retraites Populaires a-t-elle t amene sintresser au financement dans le domaine de la formation et de la recherche?terreau fertile, les hautes coles qui font la rputation de notre canton sont de relles chances pour notre activit. nous concilions ainsi diffrents intrts, la couverture des besoins en financement immobilier ou infra - structures des hautes coles, et le place ment adquat des fonds sous gestion. Cest donc naturellement que ces partenariats sont nous.

    Les sollicitations sont-elles nombreuses pour participer de tels projets?le potentiel rel des projets lis la formation est aussi accompagn de nombreuses con-traintes. les ressources financires et la capacit de retraitesPopulaires assurer tout le droulement, de la planification lexploitation en passant par la ralisation, font de retraitesPopulaires un partenaire naturel des hautes coles.

    Vu la concentration des activits dans la rgion lausannoise, ny a-t-il pas un dsquilibre rgional dans les inves tis se- ments immobiliers de RetraitesPopulaires?au niveau cantonal, retraitesPopulaires et ses mandants investissent dans tous les districts. au niveau national, les ventuelles opportunits sont galement tudies. Cela tant, comme le march immobilier, les hautes coles ont des questions qui trouvent des rponses au niveau rgional et limportance de la proximit est dterminante.

    elles correspondent notre mission consistant investir dans le canton au profit de la population au sens large. Pas question toutefois pour Retraites Populaires de jouer les mcnes, la dmarche rpond en tous points une logique financire consistant rtribuer les capitaux de retraite via des placements porteurs de rendements.

    En quelques annes, les projets en lien avec le monde acadmique auxquels Retraites Populaires et les caisses de pensions gres participent se sont ainsi multiplis, leurs engagements financiers dbouchant souvent sur des mandats de matre douvrage tant donn leur expertise dans la planification et la ralisation de projets immobiliers denvergure. Le futur centre AGORA qui va se matrialiser en face du CHUV est un exemple de la premire solution, purement financire, lISREC ayant lev pour loccasion CHF 40 millions via une recherche de fonds auxquels sajoutent des emprunts du mme montant. Fin septembre, a eu lieu la pose de la premire pierre de ce futur btiment high-tech de 12 000 m2 dont linauguration est prvue pour 2018. Aprs avoir particip financirement la

    rnovation du Centre professionnel des mtiers du btiment Colombier, une des quelques incursions de Retraites Populaires hors canton, l'institution sest galement engage dans un autre projet ducatif, vaudois celuil : la Fondation la Maison de la Rivire Tolochenaz, un lieu ouvert au public, ddi la sensibilisation aux cosystmes aquatiques en mme temps quun centre de recherche fondamentale et applique qui compte lUNIL, la Haute

    Alain LapaireDirecteur, responsable de la Division immobilier

    En quelques annes, les projets en lien avec le monde aca dmique auxquels Retraites Populaires et les caisses de pensions gres participent se sont multiplis.

    cole du paysage, dingnierie et darchitecture de Genve (hepia) et lAssociation TruiteLman comme membres fondateurs.

    Projets denvergureRetraites Populaires et les caisses de pensions gres ne sen sont toutefois pas tenues l, bien au contraire, vu leur implication dans des ralisations dimpor tance tel que Vortex initi par le Sipal (Service immeubles, patrimoine et logistique). Devis quelque 175 millions, ce projet est financ par la Caisse de pensions de lEtat de Vaud (CPEV), ellemme gre par Retraites Populaires en charge du projet. Comme lexplique lEtat de Vaud, afin de relever le dfi de la pnurie de logements pour les tudiants, Vortex prvoit la construction de 915 logements, dont 832 pour tudiants et 83 pour htes acad miques, ainsi que diffrents esp