Click here to load reader

Le cycle sexagésimal, de la Chine à l’Asie du Sud-Est · PDF filevers les anciens pays de l’Asie du Sud-Est. Ensuite, on examinera les deux types de cycle décimal en Thai. Pour

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Le cycle sexagésimal, de la Chine à l’Asie du Sud-Est · PDF filevers les...

  • HAL Id: halshs-00922843https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00922843v3

    Submitted on 6 Dec 2014

    HAL is a multi-disciplinary open accessarchive for the deposit and dissemination of sci-entific research documents, whether they are pub-lished or not. The documents may come fromteaching and research institutions in France orabroad, or from public or private research centers.

    Larchive ouverte pluridisciplinaire HAL, estdestine au dpt et la diffusion de documentsscientifiques de niveau recherche, publis ou non,manant des tablissements denseignement et derecherche franais ou trangers, des laboratoirespublics ou privs.

    Le cycle sexagsimal, de la Chine lAsie du Sud-EstMichel Ferlus

    To cite this version:Michel Ferlus. Le cycle sexagsimal, de la Chine lAsie du Sud-Est. 23rd Annual Conference of theSoutheast Asian Linguistics Society, May 2013, Bangkok, Thalande.

    https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00922843v3https://hal.archives-ouvertes.fr

  • The 23rd Annual Conference of Southeast Asian Linguistics Society May 29-31, 2012 Chulalongkorn University, Bangkok

    Le cycle sexagsimal, de la Chine lAsie du Sud-Est

    Michel Ferlus

    Chercheur indpendant (retrait, Centre National de la Recherche Scientifique, France)

    1. Introduction

    Depuis la plus haute antiquit les Chinois utilisent pour dsigner les units de temps un cycle sexagsimal nomm tingn dzh , ou gnzh , form par la combinaison dun cycle dcimal, les (dix) Troncs Clestes, tingn , et dun cycle duodcimal, les (douze) Rameaux Terrestres, dzh . Ce systme est attest dans les inscriptions oraculaires Shng (XVe-Xe BCE) pour noter les jours. Plus tard, il sera plus particulirement utilis pour noter les annes. Chez certaines populations minoritaires, le cycle sexagsimal est utiliss dans les horoscopes de naissance pour noter nimporte quelle unit de temps : anne, mois, jour, heure, et mme le moment de la naissance. Selon la tradition chinoise, le cycle sexagsimal aurait t cr en 2637 BCE par Huangdi, Hungd , lEmpereur Jaune souverain civilisateur, alors quil avait soixante ans. Le calendrier a t talonn sur la naissance de Huangdi et commence en 2697 BCE (Tableau 1).

    Le nom de la premire anne du premier cycle sexagsimal est jiz form par lassociation des premiers termes des deux cycles composants. La deuxime anne est ychu, la troisime bngyn, et ainsi de suite jusqu puisement des combinaisons. Lanne jiz rapparat tous les soixante ans pour commencer un nouveau cycle sexagsimal. Il sest coul 78 cycles depuis lorigine du comput. Lanne 2013 du calendrier grgorien (plus exactement du 2 fvrier 2013 au 31 janvier 2014), nomme gus , est la trentime du 79e cycle.

    Qui tait Huangdi ? Souverain historique, ou Souverain mythique. Probablement les deux la fois ; dabord chef historique transform et magnifi par la tradition orale, puis re-historicis par les matres de lcrit. Le rcit mythique est une tape incontournable de lhistoire. La naissance de Huangdi, aprs une gestation de vingt-cinq mois, rappelle curieusement la naissance, aprs trois ans de gestation, de Chuang, modeste hros civilisateur des Khmou, une ethnie de langue austroasiatique du Nord-Laos. Le rcit de Chuang rsonne comme un cho de lhistoire de Huangdi. Chuang est un hros inventeur, et de plus, cologique. Il a cr tous les piges terrestres sauf un, pour ne pas puiser la faune des forts, il a cr tous les piges deau sauf un, pour ne pas puiser la vie des rivires (Ferlus 1979). Alors Huangdi, hros chinois ou hros austroasiatique ? Peut-tre tout simplement pan-asiatique. Quimporte, telle quelle est lhistoire de Huangdi est belle car il a cr le cycle sexagsimal, objet de cette communication.

  • 2

    Tableau 1 : Le cycle sexagsimal de Huangdi la 23me SEALS

    dcimal cycle

    duodcimal cycle

    animaux associs

    2697 BCE: birth of Huangdi 1 ji z rat 2 y chu buf 3 bng yn tigre 4 dng mo livre 5 w chn dragon

    6 j s serpent 7 gng w cheval 8 xn wi chvre 9 rn shn singe 10 gu yu coq

    11 ji x chien 12 y hi porc

    13 bng z 2637 BCE: 60e anniversaire de Huangdi. Cration du calendrier. Dbut du 2nd cycle sexagesimal

    ji z

    1984: 79e cycle sexagesimal ji z

    2013: 23e SEALS, U. Chulalongkorn gu s serpent Nous allons dabord examiner le cycle duodcimal du point de vue linguistique et

    culturel, son origine et son association aux douze animaux, puis la propagation de son usage vers les anciens pays de lAsie du Sud-Est. Ensuite, on examinera les deux types de cycle dcimal en Thai. Pour terminer, on proposera de placer lorigine du cycle sexagsimal dans la combinaison des deux systmes de numration de base dix et douze.

    Conventions et abrviations :

    Reconstructions du Chinois : EMC: Early Middle Chinese (Pulleybank 1991). OC: Old Chinese, (B) Baxter (1992), (B-S) Baxter-Sagart (2011). Les reconstructions OC(MF) de Michel Ferlus rsultent dun compromis entre les reconstructions prcdentes. Les indices antposs (tense) et (lax) marquent des syllabes de sries tendues ou laxes. Ils sont quivalents aux notations et de Pulleyblank (1994). Lindice correspond la pharyngalisation -- de Baxter-Sagart (2011).

  • 3

    Reconstructions du Viet-Muong : PVM: Proto Viet-Muong (Ferlus, divers). VM: (langues) Viet-Muong.

    Les tons du Lao sont indiqus par les catgories tymologiques : C (syllabes en finales sonantes sonores), (syllabes en finales occlusives sourdes) ; (srie haute), (srie basse).

    Les cycles peuvent tre dfinis par deux chiffres associant le rang dans le cycle, et le nombre dunits du cycle considr, ex. 2-10, deuxime terme du cycle dcimal ; 5-12, cinquime terme du cycle duodcimal.

    2. Origine des termes du cycle duodcimal chinois

    Selon lhistoire admise, cest lpoque Hn que chaque terme du cycle duodcimal a t associ un animal, bien que la prononciation du terme dans le cycle, et lventuelle signification originelle du phonogramme soient diffrentes du nom de lanimal dans lusage courant. Par exemple, z (sens originel fils) a t associ lanimal rat, chu (sens originel / sens originel bouffon) a t associ buf, jusqu hi (pas de sens originel) associ porc... Quelles peuvent tre les raisons de cette association entre des phonogrammes dont le sens dusage ntait plus connu, et les noms danimaux. Les termes du cycle seraient-ils arbitraires ? Jerry Norman (1985), dans un article prcurseur, a propos des rapprochements avec lAustroasiatique pour six des douze termes. Nous allons rexaminer ces termes la lumire des acquis linguistiques les plus rcents en comparant les reconstructions en Chinois et en Thai de ces douze termes avec les noms courants des animaux dans des langues du groupe Viet-Muong de la famille Austroasiatique.

    2-12. chu buf, buffle. - OC(B-S) nru, OC(MF) C.ru ; EMC truw. - Proto Thai *plaw ; Lao pawC , crit p(l)au ; emprunt khamou plaw. - Nom courant de lanimal: PVM *c.lu buffle, Ruc klu , Vietnamien tru. Le Khmer

    c lu , crit chlv qv (anne du) buffle, est un emprunt au Vietnamien ancien. - Bonne correspondance.

    5-12. chn dragon. - OC(B-S) dr; OC(MF) dzr ; EMC din. - Proto Thai *si ; Lao si , crit s . - Ne correspond aucun nom courant danimal.

    7-12.w cheval. - OC(B-S) m.qa ; OC(MF) s.a ; EMC . - Proto Thai *s.a ; Lao sa C , crit s ; emprunt khamou sa . - Nom courant de lanimal : PVM *m. ; Maleng kari m , Viet nga. - Bonne correspondance.

    8-12. wi chvre. - OC (B-S) mt-s, OC(MF) mts ; EMC muj. - Proto Thai *mot ; Lao mot , crit mo t ; emprunt Khamou m t . - Nom courant de lanimal: Norman signale lAtayal (Formosan) mi ts. - Bonne correspondance, mais avec lAN.

    10-12. yu poulet. - OC(B-S) m.ru, OC(MF) -ru ; EMC juw.

  • 4

    - Proto Thai raw ; Lao hawC , crit rau ; emprunt Khamou raw. - Nom courant de lanimal : PVM *r.ka ; Ruc rka ; Viet g. Norman propose que les

    formes chinoises et thai proviennent dune forme VM *rk/*ruk forme par troncation de PVM *r.ka .

    - Correspondance peu vraisemblable.

    12-12. hi porc. - OC(B-S) g, OC(MF) C.g ; EMC j. - Proto Thai *g ; Lao kaC/kajC , crit ga ; emprunt Khamou g. - Nom courant de lanimal : PVM *ku r (nord) / *gu r (sud) ; Ruc *ku l , Maleng Br

    k r ; Viet ci. - Possibilit de correspondance, mais il faudrait une finale liquide en OC.

    En dfinitive, sur les douze termes du cycle il ny en a que trois (2-12 buf, buffle,

    7-12 cheval et 8-12 chvre), peut-tre quatre (avec 12-12 porc), que lon peut valablement rapprocher du nom courant de lanimal dans des langues priphriques du domaine Chinois, particulirement en VM. Cest nanmoins suffisant pour situer lorigine du cycle duodcimal dans une rgion de langue Austroasiatique, confirmant ainsi lide novatrice de Jerry Norman. Lassociation, suppose introduite sous les Han, ntait en fait quune manire de rappeler en clair la signification originelle des termes originels du cycle.

    Toutefois, le problme nest pas aussi simple quil y parat ; il nest pas absolument sr que tous remontent un nom danimal. On peut dceler un rapport de drivation entre le terme de rang deux, 2-12 C.ru, et celui de rang quatre, 4-12 Cm.ru, tous deux bass sur une mme syllabe principale -ru . En anticipant sur les conclusions de ce texte, il a t remarqu que dans lhistoire des nombres, quatre tait parfois construit comme deux fois deux (pour lhistoire des chiffres, voir Ifrah 1994/2000). Cette drivation nous ramne aux temps anciens o les peuples navaient pas besoin de dnombrer parce quils vivaient dans une culture dchanges. Avant la formation de systmes de numration structurs sur une base, les nombres taient labors par des procds relevant dune sorte de bricolage, ce qui expliquerait la formation de quatre partir de deux. Dans c

Search related