Click here to load reader

  · Web viewGuide d'introduction à MacOS X (MacOS X) Introduction. Passer à MacOS X quand on a des habitudes sous Windows ou Linux nécessite quoi qu'on en dise un temps d'adaptation

  • View
    224

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of   · Web viewGuide d'introduction à MacOS X (MacOS X) Introduction. Passer à MacOS X quand on a...

Guide d'introduction MacOS X

(MacOS X)

Introduction

Passer MacOS X quand on a des habitudes sous Windows ou Linux ncessite quoi qu'on en dise un temps d'adaptation. Les raccourcis claviers, les fentres, l'organisation du systme, peuvent tre assez diffrents pour justifier la lecture d'une documentation, mme pour l'utilisateur chevronn. Ainsi, le prsent document n'est pas tant destin aux dbutants qu' ceux qui se sont forg des habitudes solides dans les autres systmes d'exploitation, et qui cherchent retrouver les outils ou astuces dont ils usent habituellement. En outre, pour profiter pleinement de MacOS X, il est bon de savoir ce qu'il peut apporter en terme de fonctionnalits propres

1 Le gestionnaire de fentres

1.1 Le Dock

Les fentres ouvertes appartiennent en gnral aux applications en cours d'utilisation. Ces applications voient leur icne inscrite dans le Dock, le plateau en perspective situ le plus souvent en bas de l'cran (Figure 1). Pour le confort, s'il n'est pas positionn en bas, le Dock n'a pas d'effet 3D. Le Dock peut tre configur, et notamment dplac, par le menu >Dock (voir section 1.2.1 page 11). On peut aussi le redimensionner en l'attrapant au niveau de la ligne en pointills.

Ce Dock contient plus prcisment, de la gauche vers la droite (ou de haut en bas) :

{ des icnes d'applications

{ la corbeille

Cliquer sur une icne d'application la lance (la fait dmarrer), ou, si elle l'est dj, la fait passer au premier plan.

Enfin, on peut glisser/dposer des fichiers sur les icnes d'application du Dock. Cela permet le plus souvent d'ouvrir les fichiers avec l'application vise (la touche Option () permet mme de forcer cela, au cas o l'application ne semble pas accepter le fichier.).

Des dossiers ou fichiers peuvent tre placs dans le Dock entre la ligne en pointills et la corbeille. Leur emplacement sur le disque reste inchang, il s'agit simplement de se crer un accs rapide ces lments. Il s'enlvent tout aussi facilement.

La corbeille est un purgatoire pour fichiers supprimer. On supprime des fichiers en les plaant sur la corbeille, mais on peut les y rcuprer tant que cette dernire n'a pas t vide.

Figure 1: Le Dock, contenant gauche les icnes d'applications (un halo bleu indique que l'application est lance

1.1.1 Les Piles

Une Pile n'est qu'une reprsentation visuelle d'un ensemble de fichiers.

Pour viter de surcharger le Dock, si vous avez l'habitude d'y glisser des fichiers ct de la corbeille pour y accder rapidement, il est judicieux de les regrouper plutt dans un mme dossier du disque, et de n'afficher que ce dossier sur le Dock. Il est alors possible de dire au Dock d'afficher le contenu de ce dossier comme une pile . Cela signifie que l'icne du dossier est remplace par le tas des icnes qu'il contient... empiles. En sus, cliquer sur cette icne dplie temporairement le tas, sous forme de grille, d'ventail ou de liste, pour rvler l'ensemble du contenu (figure 2).

Figure 2: Une pile peut rvler son contenu en se dpliant.

1.2 La barre de menus et les fentres d'une application

1.2.1 La barre de menus

Une des premires diffrences visibles avec Windows ou Linux tient au fait que MacOS X dissocie la barre de menus classique d'une application (Fichier, dition) de ses fentres. La barre de menus s'affiche en haut de l'cran, et aucune fentre ne dispose de cette barre (Figure 3). Cela signifie que la seule barre de menus accessible est celle de l'application se trouvant au premier plan. En d'autres termes, cela signifie aussi que cette barre n'est prsente qu'en un seul exemplaire sur l'cran, et est partage par toutes les fentres de l'application. l'usage, on gagne beaucoup en place et en clart sans perdre en fonctionnalits.

{ gauche se trouve le menu pomme, qui n'appartient pas l'application. Il est donc toujours disponible et associ des actions gnrales de MacOS X (teindre l'ordi-nateur, modifier les Prfrences Systme)

{ On trouve ensuite le menu portant le nom de l'application elle-mme. D'une part, cela permet de savoir quelle est l'application au premier plan, mais

c'est aussi l'en-droit idal pour les articles propos de, Prfrences) Quitter (Q), plus quelques autres actions.

{ Les menus suivants dpendent de l'application, mais on trouvera gnralement Fichier

avec ses Nouveau (N), Ouvrir (O), Fermer (W), Enregistrer (S)

{ Ensuite se trouvent souvent les menus dition (Copier C, Coller V), et Format (modifier l'aspect du texte).

{ Vers la droite de la barre de menus, on trouvera enfin Fentre pour manipuler la fentre active.

{ En dernier se trouve presque toujours le menu Aide qui ouvre l'aide de l'application en cours.

Appuyer sur Majuscule () ou Option () peut rvler des actions supplmentaires dans les menus ; non pas qu'elles soient secrtes, mais qu'elles sont de lgres variations des items ha-bituellement visibles.

1.2.2 Les fentres

La barre de menus tant part, l'application peut trs bien tre au premier plan, en cours d'excution, sans avoir de fentre apparente. Habituellement, le menu Fichier permet d'ouvrir une nouvelle fentre. L encore, cela surprend, car fermer toutes les fentres ne met pas fin l'application. Pour quitter l'application, il faut passer par la commande Quitter (Q) du menu du nom de l'application. De plus, si l'application n'est pas au premier plan, on ne peut pas cliquer sur une de ses fentres pour l'y faire venir, il faut cliquer sur son icne dans le Dock. Cela se rvle trs pratique l'usage, car on peut ainsi garder des applications en mmoire, voire s'en servir (iTunes peut jouer un morceau en arrire-plan), sans qu'elles occupent aucune place l'cran

Figure 4: Une application sans fentres : ici, c'est l'diteur de texte TextEdit qui est actif au premier plan, mais sans aucune fentre d'ouverte. Pour en obtenir une, il suffit de

faire Fichier>Nouveau (N)

Il y a malgr tout des exceptions. Certaines applications ne ncessitent qu'une seule fentre pour fonctionner, et ne permettent pas d'en ouvrir plusieurs. iPhoto, ou la calcu-lette, en sont des exemples. Trs souvent, fermer la fentre de telles applications met fin leur excution, comme si on les avait quittes normalement. Mais ce n'est pas une rgle gnrale ! iTunes n'a qu'une fentre, mais la fermer ne fait pas quitter. Il est en fait impossible de deviner, sans avoir essay une fois, si fermer la fentre d'une application

mono-fentre mettra fin son excution ou non. Personnellement, je trouve cela assez pnible et je prfre le comportement initial qui dit que fermer la fentre ne met pas fin l'application. Heureusement les exceptions sont rares.

1.3 Manipulation des fentres

Les fentres de MacOS X sont agrables manipuler car elles ont bien plus de fonction-nalits que les classiques fermer/rduire/agrandir . Par exemple, les raccourcis claviers sont bien penss et ont tendance tre plus largement utiliss que sous Windows..

Figure 5: Les boutons fermer (rouge), rduire (orange) et agrandir (vert). Le point noir dans le bouton fermer indique que le document n'est pas sauvegard.

1.3.1 Manipulations basiques

{ Le bouton fermer (rouge) ferme la fentre. Le raccourci clavier associ est W (habituellement Fichier>Fermer). Si l'on appuie sur Option () tout en cliquant le bouton rouge, toutes les fentres de l'application sont fermes. Si un document n'est pas sauvegard, le bouton fermer de sa fentre contient un point noir.

{ Le bouton rduire (orange) rduit la fentre dans le Dock. Le raccourci clavier associ est M (habituellement Fentre>Masquer la fentre). Double-cliquer sur la barre de titre a le mme effet. L'animation peut aussi tre ralentie en appuyant sur Majuscule (). Si l'on appuie sur Option () tout en cliquant le bouton orange, toutes les fentres de l'application sont rduites.

{ Le bouton agrandir (vert) est en fait assez diffrent de ce qu'on imagine. En thorie, ce bouton est charg de calculer la taille optimale de la fentre en fonction de son contenu (ce qui n'occupe pas forcment tout l'cran). En pratique, comme il choit au programmeur du logiciel de prvoir cette fonctionnalit, j'ai constat que cela marchait gnralement trs mal. En fonction des applications, le comportement de ce bouton est assez imprvisible, et je ne l'utilise que trs rarement. Pour modifier la taille d'une fentre, j'ai plutt tendance la retailler par le coin infrieur droit, comme l'accoutume.

{ Les fentres peuvent tre toutes masques sans tre places dans le Dock. Le rac-courci clavier habituel est H. Comme cela concerne toutes les fentres, on trouvera cette action dans le menu de l'application plutt que dans le menu Fentre.

{ On peut naviguer rapidement entre les fentres d'une application avec les raccourcis

clavier ` et ` (menu Fentre > Faire dfiler les fentres dans le Finder).

les combinaisons Tabulation ou Tabulation. Cela fait apparatre un slecteur d'application. Notez que l'on peut alors utiliser la souris, et mme envoyer des raccourcis clavier ces applications, comme H, sans les faire passer au premier plan

Figure 6: La barre d'outils de Mail. Le bouton rectangle arrondi du coin suprieur droit per-met de la masquer/rvler. Avec la touche Commande, on peut

dplacer les lments

1.3.3 Icne de proximit

Figure 7: Le document Lettre Apple.rtf a un titre et une icne, que l'on peut attraper avec la souris.

Figure 8: Cliquer sur l'icne avec la touche Commande () fait apparatre l'emplacement du fichier.

1.3.4 Utilisation de modificateurs claviers

Nous avons vu plus haut quelques exemples montrant qu'en jouant avec les modifi-cateurs Commande (), Option () et Majuscule (), il est possible d'obtenir de nouveaux comportements. Une section particulire de ce document est rserve l'explication de la logique de ces modificateurs,

{ Appuyer sur Option () en mme temps qu'un clic sur les boutons de fermeture ou de rduction d'une fentre transmet l'effet toutes les fentres de l'application.

{ Appuyer sur Majuscule () pendant une rduction ralentit l'animation.

{ Si la fentre active peut tre dplace normalement en l'attrapant par sa barre de titre, il est galement possible de dplacer une fentre en arrire plan en appuyant

sur Commande ().

{ Dans la plupart des applications, appuyer sur Option () tout en dplaant l'ascen-seur d'une barre de dfilement dclenche un scrolling ralenti. L'effet est visible dans le cas de trs grands documents, o un faible dplacement de l'ascenseur correspond un grand dplacement dans le document.

{ Normalement, cliquer dans la glissire d'un ascenseur dplace ce dernier d'une page dans la direction du curseur. Si le clic est accompagn d'Option (), l'ascenseur est dplac exactement sur le curseur.

1.4 Captures d'cran

Le gestionnaire de fentres de MacOS X le rend aussi trs puissant pour la capture d'cran. Le logiciel Capture 1 permet de capturer tout l'cran, une zone prcise, ou le contenu d'une fentre. Sans lancer Capture, quelques raccourcis claviers permettent d'effectuer la mme chose :

{ Majuscule-Commande-3 (3) capture l'cran ;

{ Majuscule-Commande-4 (4) capture une zone prcise ;

{ Majuscule-Commande-4 puis (4+) capture une fentre.

1.5 Expos

{ F9 montre toutes les fentres actuellement sur l'cran.

{ F10 montre toutes les fentres de l'application au premier plan

{ F11 carte temporairement toutes les fentres pour rvler le Bureau

L'intrt de ces manipulations rside dans le fait que la souris reste active. Il devient alors trs facile de glisser/dposer des lments entre des fentres superposes. Notez aussi que selon que l'appui sur F9, F10 ou F11 est court ou long, le comportement de Expos sera un mode

actif/inactif ou temporaire . Expos est aussi accessible sous forme d'une application,

Figure 9: Expos en action, affichant ( droite) toutes les fentres (F10) autrement empiles ( gauche)

dans le dossier /Applications. Ainsi, on peut le placer dans le Dock, et le dclencher par clic souris au lieu de F9/F10/F11.

1.6 Dashboard

MacOS X version 10.4 a introduit Dashboard, un tableau de bord regroupant des mini-applications utilitaires appeles widgets. Dashboard apparat en pressant F12 ;

Figure 11: Dashboard en action ( droite), affichant en transparence par dessus le bureau les widgets calculette, mto, horloge et calendrier.

Tout comme Expos, Dashboard est aussi accessible sous forme d'une application, dans le dossier /Applications. Ainsi, on peut le placer dans le Dock, et

la dclencher par clic souris au lieu de F12.

Figure 12: Icne de Dashboard dans /Applications

2.1 Installation

Une consquence immdiate de la distribution en paquet des applications est l'absolue simplicit d'une installation normale : une application est fournie (gnralement dans une image disque, et il suffit de la dposer n'importe o pour qu'elle soit installe : il n'y a pas de phase d'installation proprement parler. O que soit l'application, sur le disque dur ou mme dans son image disque, elle est oprationnelle, et il est possible de l'excuter en double-cliquant dessus. Il est possible de changer l'emplacement d'une application simplement en dplaant son icne.

Il arrive cependant que certaines applications, parce qu'elles ont besoin d'installer des fichiers auxiliaires, dans des emplacement spcifiques du disque, ne puissent tre aussi simplement utilises. Dans ce cas, l'application est gnralement fournie sous la forme d'un paquet .mpkg, qui, lorsque l'on double-clique dessus, ouvre un installeur assez classique guidant l'utilisateur au cours des diffrentes tapes d'installation

2.3 Dsinstallation

Du fait qu'une application soit embarque en quasi-totalit dans un paquet, dsinstaller une application devrait tre aussi simple que de la glisser dans la corbeille, sans faire appel aucun dsinstalleur. Cependant, comme nous l'avons vu dans la section prcdente, quelques donnes supplmentaires peuvent tre dissmines dans les dossiers Bibliothque du disque. Il peut donc tre ncessaire de rechercher ces donnes la main pour les suppri-mer galement. Cela peut s'avrer assez fastidieux, et il est mon sens regrettable qu'aucune procdure ne permette une application de dclarer MacOS X o elle stocke ses donnes supplmentaires, de faons automatiser sa dsinstallation.

2.4 Instance unique d'une application

Lorsqu'on lance l'excution d'une application, celle-ci s'insre dans le Dock (On constate alors qu'il est impossible de relancer une autre instance de l'application. Double-cliquer sur son icne n'a comme effet que de la faire passer au premier plan. En effet, MacOS X considre qu'une application n'a pas exister plusieurs fois. Cela est en partie d la gestion de la barre de menus, explique en section 1.2.1 page 11. Une application peut tre active sans avoir de fentre. Il suffit alors de lui demander une nouvelle fentre (gnralement via Fichier>Nouveau (N) ) pour la faire apparatre. La plupart des ap-plications tant multi-document, il est mme possible de demander ainsi plusieurs nouvelles fentres. Dans ce cas, rien ne justifie l'existence de l'application en plusieurs exemplaires.

2.5 Quitter une application

Pour quitter une application, la section 1.2.2 page 12 explique que fermer toutes les fentres ne suffit pas forcment, et que le moyen privilgi est d'utiliser le menu

application>Quitter

ou son raccourci clavier Commande-Q (Q).

Si une application ne rpond plus, il est galement possible de la forcer quitter. En passant par le menu associ l'icne de l'application dans le Dock, l'action Forcer quitter apparat si MacOS X dtecte que l'application est dans un tat bloqu, ou si Option () est presse. Il existe aussi un raccourci au Control-Alt-Suppr de Windows : il suffit de presser Commande-Option-Echap ( ) pour voir apparatre un slecteur d'applications dont on peut alors forcer la fermeture.

3 Le Finder

La manipulation des fichiers est une opration de base d'un systme d'exploitation. Windows fournit l'utilisateur un outil nomm Explorer, MacOS X quant lui propose le Finder.

Le Finder permet d'inspecter organiser, rechercher), ou supprimer des fichiers. C'est une application que l'on ne peut pas quitter par des moyens conventionnels ; elle est toujours prsente dans le Dock et n'a pas de commande Quitter. En effet, le bureau lui-mme, chaque bote de dialogue d'ouverture ou de sauvegarde de fichier, dpendent du Finder ; il n'est donc pas prvu de l'interrompre.

Le Finder s'active et ouvre ventuellement une premire fentre lorsque l'on clique sur son icne, normalement la plus gauche du Dock (Figure 18).

Figure 18: L'icne du Finder.

3.1.1 Slection de fichiers

Cliquer sur une icne dans le Finder la slectionne. On peut slectionner plusieurs icnes en les englobant dans un cadre dessin la souris. Le clavier permet d'affiner encore la slection :

{ slectionner en pressant Majuscule () permet de faire une slection par plage dans une liste.

{ slectionner en pressant Commande () permet de faire une slection discontinue (d'l-ments disparates).

3.1.2 Proprits d'un fichier

Un fichier sous MacOS X a un nom, une extension, une icne, des droits d'accs, une taille, et diverses informations comme la date de cration, une tiquette Le Finder permet de voir, et parfois modifier ces informations, via le menu Fichier>Lire les informations (I). Notons que la combinaison de touches I permet d'ouvrir un inspecteur de fichier qui change en fonction du fichier slectionn

Notez que pour changer le nom d'un fichier, il suffit de presser la touche aprs l'avoir slectionn. Remarquons que sous Windows, cela aurait eu pour effet d'ouvrir le fichier ; en revanche, pour ouvrir le fichier sous Finder, on peut utiliser Commande-O (O)ou Commande-Bas ()

Figure 19: L'inspecteur de fichiers (I) expose les diffrentes proprits du fichier : nom, tiquette, droits

3.2.1 Accder aux fichiers

Les fentres du Finder

Les fentres du Finder, dont on peut ouvrir autant d'instances que ncessaire, possdent quatres modes de visualisation par icnes , par listes , par colonnes , ou par coverflow (couvertures). Ce ne sont que des vues diffrentes, elles ne modifient en rien l'organisation des fichiers.

Le menu Prsentation permet de jouer sur l'ordre de tri pour l'affichage, la taille des icnes, etc.

Astuce : En mode colonnes , il est possible de redimensionner les colonnes en utili-sant la poigne au bas de leurs ascenseurs de dfilement respectifs. Appuyer sur Option () en mme temps permet de redimensionner toutes les colonnes simultanment.

{ Les dossiers sont dits ouverture automatique . Lors du gliss/dpos d'un fichier, si l'on attend quelques instants sur l'icne d'un dossier, celui-ci s'ouvre et affiche son contenu (dans une nouvelle fentre si on presse Commande () en mme temps).

{ Si l'on ouvre un dossier en double-cliquant dessus, la fentre se met jour pour reprsenter le contenu du dossier. Si pendant cette ouverture, on maintient enfonce la touche Commande (), le dossier est ouvert dans une nouvelle fentre. Si c'est la touche Option () qui est utilise, la fentre prcdente sera ferme.

La configuration d'une fentre

Chaque fentre du Finder correspond au contenu d'un dossier. Lorsque l'on configure, via la barre de menus du Finder, les Options de prsentation de la fentre,

une configuration d'affichage du contenu de ce dossier, et cette configuration est conserve. Ainsi, chaque fois que l'on ouvre une fentre reprsentant ce dossier, on aura le mme mode de visualisation par dfaut. Par exemple, pour un dossier contenant des images, on prfrera le mode icne donnant un aperu rapide de chaque fichier image. Pour un dossier contenant de nombreux fichiers, on pourra prfrer une reprsentation en liste, pour gagner de la place.

3.2.2 Alias

Il est possible avec le systme de fichiers de MacOS X de crer des alias de fichiers, sorte d'quivalents des raccourcis de Windows. Les alias sont

sympathiques dans la mesure o la cible peut tre dplace sans briser le lien. On les cre avec le menu Fichier > Crer un alias (L), ou plus simplement en dplaant un fichier tout en pressant les touches Option () et Commande ().

Figure 22: Alias du dossier Documents, accessible ici partir du bureau. La petite flche ajoute l'icne prcise qu'il s'agit d'un alias, l'instar des raccourcis de Windows.

Mais les Alias savent suivre leur cible

3.3 Rechercher des fichiers : Spotlight

La recherche de fichiers est un lment fondamental du Finder. La recherche traditionnelle sous Windows se limite quelques critres : nom, taille, date, contenu. Sous Unix, la recherche peut tre plus pousse par des outils de la ligne de commande. MacOS X propose un nouveau systme de recherche baptis Spotlight.

3.3.1 Accder Spotlight

Un Spotlight express est accessible par la petite loupe l'extrme droite de la barre de menus Une version plus complte est obtenue en pressant simultanment Contrle, Option et ()

Figure 24: Le fentre de recherche rapide de Spotlight, obtenue via, Control et (). La recherche a t effectue ici sur le mot apple.

L'une des forces de Spotlight est la recherche quasi-instantane de mots contenus dans les fichiers. Dans les systmes traditionnels, une telle recherche est longue car elle demande de lire tous les fichiers parcourus par la recherche. Au contraire, Spotlight maintient jour une base de donnes des mots contenus dans les fichiers chaque cration ou modification. Ainsi, la recherche de contenu revient interroger la base de donnes, au lieu de parcourir le disque, ce qui est infiniment plus efficace

3.3.2 Requtes complexes

Pour construire des requtes complexes, dfinissant plusieurs critres sur des emplacements particuliers, on passe plutt par le finder et son menu Fichier>Rechercher (F). C'est par ce moyen que l'on peut par exemple obtenir la liste de tous les fichiers du disque modifis dernirement La construction des requtes complexes se fait en appuyant sur les boutons (+) et(-).

Astuce : Il est peu connu que le bouton (+) se transforme en (...) si la touche Option () est enfonce ; les requtes peuvent alors tre encore enrichies.

3.4 Supprimer des fichiers

La suppression sous MacOS X se fait beaucoup plus souvent avec la touche retour ar-rire (Backspace ) qu'avec la touche Suppr, laquelle est d'ailleurs absente des claviers de portable Apple

Dans le Finder, c'est le menu Fichier>Placer dans la corbeille, ou le raccourci clavier Commande-Backspace () qui permet de supprimer un fichier. On peut aussi, la souris, dposer directement un fichier dans la corbeille qui se trouve toujours droite du Dock.

3.4.1 La corbeille

La corbeille de MacOS X contient les fichiers supprims de l'utilisateur. Les fichiers ont en fait t dplacs dans le dossier invisible .Trash qui se trouve dans le dossier personnel de l'utilisateur. Ils restent ainsi rcuprables, moins que la corbeille soit vide, auquel cas ils sont rellement supprims du systme de fichiers. Il existe galement un dossier .Trash

La corbeille de MacOS X est pratique mais certaines fonctionnalits lui font toujours dfaut.

Notez que la corbeille a galement un rle supplmentaire : Elle se transforme en symbole d'jection lorsque l'on dplace un volume la souris (comme un volume reprsentant un priphrique amovible tel une clef USB).

Figure 26: Corbeille vide, Corbeille non vide, Corbeille pour jecter un volume

Enfin, d'un point de vue de la scurit, la corbeille peut tre vide et son contenu

broy (Finder > Vider la corbeille en mode scuris), c'est--dire que les fichiers

sont non seulement oublis, mais que leur contenu est cras, pour viter que certains utili-taires de rcupration puisse malgr tout retrouver les informations en analysant le disque.

3.5 Les priphriques amovibles

Les priphriques amovibles sont automatiquement dtects par le Finder. Que l'on glisse un CD/DVD dans le lecteur, que l'on branche une clef USB, que l'on amorce une connexion rseau avec un serveur de fichiers, ou que l'on monte une image disque le volume correspondant apparat alors sur le bureau.

Si un CD est ject de faon matrielle en appuyant sur la touche d'jection, les autres doivent aussi tre jects, mais de faon logicielle. Le Finder propose trois moyens d'jecter un volume (en plus des ventuels menus contextuels) :

{ Utiliser le menu Fichier>jecter (E) ;

{ Utiliser le symbole d'jection apparaissant ct du volume dans le panneau de gauche des fentres du Finder

{ Glisser le volume depuis le bureau jusqu' la corbeille, qui se transforme alors en symbole

4.1.5 Le Glisser/dposer

Le glisser/dposer est trs prsent dans MacOS X, il est donc judicieux d'essayer de l'utiliser au maximum. Voici quelques exemples :

{ un texte slectionn peut tre dplac par un clic long suivi d'un glisser/dpos ;

4.2 Le clavier et les raccourcis clavier

4.2.1 Les modificateurs clavier

Les claviers Apple disposent de quatre modificateurs clavier. La touche Commande ( ou ), la touche Option, (), la touche Control (), et la touche Majuscule ().

{ La touche Commande () s'appelait avant MacOS X la touche Pomme, symbolise par . Sans doute dans un souci d'internationalisation, le trfle a remplac la pomme. Cette touche est un modificateur qui transforme un vnement clavier en action, ou qui modifie la signification d'un clic de souris. C'est trs souvent l'quivalent de la touche Control des autres systmes d'exploitation. Par habitude, on parle sou-vent des raccourcis Pomme-quelque chose , plus sympathique prononcer que Command-quelque chose .

{ La touche Option (), aussi appele Alt, a pour vocation de n'tre qu'une option, savoir une modification trs lgre du comportement initial. Par exemple, copier au lieu de dplacer un fichier, fermer toutes les fentres au lieu d'une seule,

{ La touche Control (Ctrl) est beaucoup moins utilise que les autres. Elle peut servir pour aider diffrencier des raccourcis clavier sur les logiciels qui font un grand usage de ceux-ci

dement sous MacOS X : dans ce cas, les raccourcis clavier sont rarement transposs sur la touche Commande. Dans un raccourci clavier, la touche Control est reprsente par le symbole .

{ La touche Majuscule () a un comportement proche de celui d'Option ().

F1, F2 F12 est reconfigurable dans les Prfrences Systme.

4.2.3 Les raccourcis clavier

Les raccourcis claviers ne mritent que rarement des explications dtailles. Pourtant,

sous MacOS X, comme nous l'avons vu la section 4.2.1 page precedente, les modifica-teurs clavier Commande(), Option() et Control() disposent d'une logique interne bien respecte, qui permet une utilisation cohrente des raccourcis.

Sous MacOS X comme ailleurs, les raccourcis claviers associs des articles de menu sont dcrit droite de ces articles. En explorant un menu, on peut donc immdiatement connatre les raccourcis. Notons cependant que lors du dclenchement d'un raccourci cla-vier, le menu concern est mis en surbrillance quelques instants, ce qui permet de retrouver l'action produite si elle a un effet imprvu.

4.2.4 Les caractres spciaux

La logique des modificateurs clavier de MacOS X donne un accs trs rapide et intuitif

8.3.1 Touches de raccourci au dmarrage

jecter un CD de force : Pour forcer l'ouverture du tiroir ou l'jection du mange disque, si le bouton d'jection ne fonctionne pas, on peut aussi appuyer sur le bouton de la souris (ou du Trackpad) au dmarrage.

Choisir la partition de boot, ou booter sur CD : Si plusieurs partitions peuvent tre can-didates au boot, on peut appuyer sur Option () au dmarrage pour effectuer son choix. Pour booter sur un CD, il faut appuyer sur C au dmarrage.

Booter MacOS X sans les extensions (mode sans chec ) : Il faut appuyer sur Ma-juscule () au dmarrage.

Booter MacOS X sans les extensions (mode sans chec ) : Il faut appuyer sur Ma-juscule () au dmarrage.

12.1 Lecture PDF

MacOS X supporte depuis toujours le PDF, et l'application Aperu les lit sans soucis, et permet mme des manipulations, comme le dcoupage, les annotations, la rorganisation des pages Le format PDF est toutefois en constante volution. Il peut donc tre intressant de souligner que les fonctionnalits les plus rcentes un instant donn peuvent ncessiter d'utiliser Acrobat Reader, le logiciel bien connus d'Adobe, diteur de logiciel qui est l'origine du PDF. Acrobat Reader est cependant trs lourd sur MacOS X 5.

12.2 Traitement de texte

12.2.1 Office, OpenOffice, NeoOffice

Si les fonctionnalits de Word vous sont essentielles, Office reste disponible, mais il existe de nombreuses alternatives si l'on peut se contenter de logiciels plus simples.

OpenOffice 8 (gratuit) se veut une suite quivalente Office de Microsoft. Jusqu'en oc-tobre 2008, son portage sous MacOS X souffrait d'une trs mauvaise intgration au systme : poussif, peu convivial

C'est la raison pour laquelle ont t dvelopp d'autres portage d'OpenOffice pour MacOS X , comme NeoOffice 9 (gratuit).